Venise : Sublissime sérénissime
de Arièle Butaux, Philip Plisson

critiqué par Veneziano, le 1 janvier 2017
(Paris - 39 ans)


La note:  étoiles
La séduction du patrimoine par la photographie
Ce photographe breton, habitué des prises de vue en mer et par tous temps, quitte sa péninsule pour Venise et décide d'en montrer les charmes par des clichés artistiques, le plus souvent au format panoramique. L'admiration et la stupéfaction doivent subjuguer pour convaincre. Les lumières et angles de vue sont étudiées au mieux pour exposer la beauté de cette ville en coupant le souffle de la lectrice et du lecteur.

Le patrimoine, essentiellement du XVIIème, est mis en avant, comme sa proximité avec un environnement naturel qui a été à l'origine de la création de cette cité, par le premier grand défi urbanistique de l'histoire, qui s'est avéré de taille. Il est donc question du devenir de Venise, avec son flot de touristes et l'invasion des paquebots de croisière, sortes de tours flottantes dignes des ghettos de banlieues, plus hautes que les habitations.
Mais c'est la suite des palais et des éléments du patrimoine culturel et naturel qui prédomine.

Si les photos s'avèrent impressionnantes, les enjeux de la ville sont très bien restitués. Ce beau livre fait très plaisir. Il est donc vivement à recommander.