Butcher's Crossing de John Williams

Butcher's Crossing de John Williams

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Psychééé, le 27 décembre 2016 (Inscrite le 16 avril 2012, 33 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (37 156ème position).
Visites : 1 498 

Une ode aux grands espaces de l'ouest américain

Nous sommes en 1870. Will Andrews, jeune étudiant bourgeois d’Harvard, souhaite se rapprocher de la nature pour donner un sens à sa vie. Il décide de se rendre à Butcher’s Crossing, une petite bourgade du Kansas pour chasser le bison avec 3 acolytes dans l’ouest américain sauvage. De ce long voyage initiatique, il est évident qu’il ne reviendra pas intact. D’un côté, les bisons sont peu à peu anéantis, de l’autre, les hommes, très différents les uns des autres, se transforment au fil de l’expédition. John Williams, de sa prose majestueuse, nous offre une magnifique ode aux grands espaces où l’on ressent le froid, la faim, la soif, l’attente mais aussi l’immensité du paysage qui s’offre à perte de vue. En somme, un western littéraire qui évoque le Grand Ouest mythique, à savourer tranquillement, bien au chaud.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

A poor lonesome cowboy !

6 étoiles

Critique de Frunny (PARIS, Inscrit le 28 décembre 2009, 55 ans) - 11 novembre 2017

John Williams (1922-1994) est un poète et écrivain américain. Très peu prolifique, il publie deux recueils de poèmes et quatre romans. Ses œuvres les plus connues sont "Stoner" (1965) et "Augustus" (1973).
Butcher's Crossing (1960) parait en France en 2016.

C'est à Butcher's Crossing- petite bourgade du Kansas- que le jeune étudiant Will Andrews décide d'éprouver son goût immodéré pour l'Aventure. Nature, grands espaces et vie sauvage le font rêver.
Accompagné de 2 comparses et sous la coupe de Miller -chasseur de bisons- il va découvrir l'envers du décor et se construire une expérience.

Attiré par les critiques dithyrambiques, j'ai décidé de tenter l'aventure.
J'avoue avoir été déçu. Il ne se passe pas grand chose. Seules les longues et poétiques descriptions d'une Nature sauvage et une dernière partie éblouissante, parviennent à sauver l'ensemble.
Un bon moment de lecture néanmoins.

Forums: Butcher's Crossing

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Butcher's Crossing".