Thorgal - tome 35 - Le feu écarlate
de Xavier Dorison (Scénario), Rosinski (Dessin)

critiqué par Hervé28, le 12 mars 2017
(Chartres - 48 ans)


La note:  étoiles
Un feu écarlate mais un album très pâle
Comme certains, j'ai eu du mal à aller jusqu'au bout de cet album.
Mais il fallait absolument que Thorgal quitte cet Orient où l'avait mené Yves Sente, Orient où notre valeureux viking n'avait rien à faire.
Xavier Dorison a donc réalisé le "sale boulot" en terminant ce cycle, qui depuis deux ou trois albums finissait par lasser .
Je n'ai guère apprécié la violence de cet album, violence très éloignée de l'univers développé par Jean Van Hamme dans les précédents albums. D'ailleurs les couleurs rouges dominantes nuisent à la lecture. On a connu un Rosinski plus inspiré dans le dessin, par le passé.
Même si Thorgal reprend un rôle de premier plan, ce tome reste assez décevant et trop bavard.
J'espère que Xavier Dorison ramènera Thorgal sous des cieux plus nordiques dans le prochain volume.