Dans les brumes du mal de René Manzor

Dans les brumes du mal de René Manzor

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Killing79, le 26 novembre 2016 (Chamalieres, Inscrit le 28 octobre 2010, 40 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (35 006ème position).
Visites : 1 530 

Thriller efficace

Présentation de l'éditeur
La mère de Tom est morte, et Tom a disparu.
Tom, mais aussi John, Michael et Lily. À chaque fois, une mère est assassi- née et son enfant enlevé, comme évanoui dans les brumes inquiétantes qui submergent si souvent la Caroline du Sud.
Dahlia Rhymes, agent du FBI spécialisée dans les crimes rituels, s’impose dans l’enquête. Tom est son neveu, et même si elle ne l’a jamais vu car elle a rompu toute relation avec sa famille, elle ne peut pas l’abandonner.
En retrouvant les marais et les chênes séculaires de son enfance, Dahlia retrouve aussi Nathan Miller, un ancien gamin des rues devenu un des meil- leurs flics de Charleston. Ensemble, ils se lancent à la recherche des enfants, sans autre indice que le témoignage d’un voisin, qui prétend avoir vu rôder autour d’une des maisons une shadduh, une ombre vaudoue.
Et si, pour une fois, le mobile n’était ni l’argent, ni le sexe, ni la vengeance, ni même l’amour ?


Mon avis: Je n’avais jamais entendu parler de René Manzor avant de tomber sur les chroniques de quelques blogs qui attendaient avec impatience son nouvel opus. Alors j’ai sauté sur l’occasion de me faire mon propre avis, en découvrant sa dernière création. Avec le grand nombre de bons romans du genre qui méritent le détour, j’étais ravi que celui-ci soit un one-shot. En effet, lorsque je décide de donner sa chance à un écrivain, j’ai plus de réticence envers les séries car elles me laissent toujours un peu frustré. Etant obsédé par le fait de découvrir de nouveaux auteurs, je n’ai jamais le temps de suivre les épisodes et ça me procure toujours un sentiment d’inachevé.

Pour moi, « Dans les brumes du Mal » réunit tous les ingrédients qui font un bon thriller. René Manzor crée tout d’abord une atmosphère réaliste. On sent par ses descriptions qu’il connaît les lieux et ça permet de bien projeter le lecteur dans l’ambiance plutôt sombre et glauque de cet endroit du monde. Bien que caricaturaux (ils ont tous, sans exception, un passé difficile !), les personnages sont aussi particulièrement approfondis pour que l’on puisse s’y attacher et les suivre aveuglément dans leurs péripéties. Cette histoire nous offre également la possibilité d’ouvrir les yeux sur la condition de vie de certains enfants délaissés par la société. Ambiance, personnages, mise ne lumière d’une indignation, tout est maîtrisé et servi avec une intrigue pleine de rebondissements.

Vous l’avez donc compris, j’ai vraiment apprécié ce premier contact avec l’œuvre de cet auteur. Avec une langue simple et efficace, il a su me tenir en haleine jusqu’au bout dans cette aventure au scénario bien ficelé. Ainsi, il fait aujourd’hui partie de mes auteurs à suivre. Je me ferai une joie de me mettre à jour avec ses précédents et d’attendre comme les autres sa prochaine production.

Pour ne rien gâcher, j’ai échangé avec René Manzor lors de la Foire de Brive. C’est un homme particulièrement sympathique et dynamique, qui gagne à être plus connu !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Dans la surenchère

4 étoiles

Critique de Ayor (, Inscrit le 31 janvier 2005, 47 ans) - 10 juillet 2018

L’auteur, comme tant d’autres, choisit d’orienter son histoire vers le rocambolesque et de verser dans la surenchère.

Ce manque de crédibilité nuit donc fortement à son roman, qu’il s’agisse d’ailleurs des situations comme des personnages. En effet les deux flics ont des histoires de vie chaotiques, surtout l’héroïne dont le passé familial trouble intervient quasiment dans chaque chapitre, ce que l'on comprend bien certes, mais rien n'y fait, impossible d'y croire un seul instant.

Les rebondissements sont au niveau de l’ensemble, donc peu réussis, et le final est tellement médiocre qu’il ajoute à la déception bien trop présente tout au long de cette œuvre.

On en redemande.

9 étoiles

Critique de Usdyc (Bruxelles, Inscrit le 27 août 2004, 63 ans) - 28 février 2017

Voilà vraiment un polar qui tient en haleine du début à la fin. Je ne connaissais pas du tout l'auteur et je n'hésiterai pas à lire d'autres ouvrages.
Ici l'intrigue est vraiment bien ficelée. Pas de fioritures inutiles et de descriptions "blablateuses" des personnages et des endroits où se tient l'action.
Le fil rouge de l'intrigue est d'un genre que je n'avais pas encore lu.
Vraiment un bon moment.

Forums: Dans les brumes du mal

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Dans les brumes du mal".