Le Code Rebecca de Ken Follett

Le Code Rebecca de Ken Follett
( The Key to Rebecca)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Mademoiselle, le 5 avril 2004 (Inscrite le 29 mars 2004, 30 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 6 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (21 501ème position).
Visites : 3 771  (depuis Novembre 2007)

Fortement recommandé contre les graves crises d'ennui

On a écrit de nombreux livres sur la seconde guerre mondiale. Pourtant, cette partie de la guerre est méconnue du grand public. "Le code Rebecca" nous fait découvrir cette période où les Anglais et Rommel, pas encore maréchal, se livraient une guerre sans merci dans le désert.
En 1942, l'Egypte est toujours une colonie anglaise. Un espion nazi, Alex Wolff, a grandi au Caire et avec les nomades dans le désert. Rommel et lui imaginent un plan: grâce à sa connaissance du désert, Alex Wolff va le traverser, seul avec des chameaux, pour rejoindre Assiout où il prendra le train pour le Caire. Mais les choses ne vont pas se passer comme prévu et après de nombreuses péripéties, Alex Wolff trouvera refuge chez une de ses anciennes maîtresses, Sonja, la meilleure danseuse du ventre de toute l'Egypte et qui déteste les Anglais. Malheureusement pour lui, un major des services secrets britanniques, William Vandam, est sur sa trace. Pour mettre la main sur Alex Wolff, il va demander à une jeune juive égyptienne, Elene, de le séduire.
Ken Follett a une écriture très moderne et très fluide, très agréable à lire. On ne s'ennuie pas un instant avec lui. C'est l'un des meilleurs auteurs pour ce qui est de décrire les sentiments d'un personnage. Les romans de Ken Follett démontrent la recherche de l'auteur dans les thèmes qu'il utilise, toujours originaux. "Le code Rebecca" est un excellent roman, plein de rebondissements.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

l'espion qui venait du chaud

6 étoiles

Critique de Jfp (Yerres (Essonne), Inscrit le 21 juin 2009, 69 ans) - 31 janvier 2016

Un homme franchit le désert, suivant en solitaire l'antique piste des caravanes, d'El-Agela sur la côte libyenne jusqu'à Assiout, sur la rive occidentale du Nil en Haute-Égypte. Nous sommes au cœur de la seconde guerre mondiale, au moment où l'Égypte, encore sous mandat britannique, est convoitée par Rommel à la tête de l'Afrika Korps. Notre homme est un espion à la solde des forces de l'Axe, camouflé derrière la façade d'un riche homme d'affaires. Tel est le début d'un récit riche en péripéties, qui va opposer deux forces et deux intelligences, celle du colonel Vandam au service de Sa Majesté, et notre voyageur du désert. L'enjeu : le code "Rebecca", du nom du célèbre roman de Daphné du Maurier, qui sert de base aux messages cryptés que notre diabolique espion fait parvenir au général allemand, plongeant l'armée anglaise dans une suite d'échecs retentissants. Tous les ingrédients du roman d'espionnage (et de la réalité de celui-ci) sont au rendez-vous. Chaque camp fourbit ses armes, parmi lesquelles figurent en bonne place séduction et trahison. Le récit est habilement mené, sur un ton très réaliste quoiqu'un peu manichéen, bons et méchants étant clairement identifiés. On est très loin de John Le Carré, mais on se laisse aisément prendre au jeu. Un excellent divertissement…

Un bon livre de plage

6 étoiles

Critique de Romur (Viroflay, Inscrit le 9 février 2008, 44 ans) - 2 septembre 2011

J’ai adoré l’ambiance des premières pages, le désert… même si K Follett ignore que quand un dromadaire tombe d’épuisement, on le coupe à la jugulaire et on boit le sang pour s’hydrater… mais peut-être a-t-il voulu éviter un début trop hard, surtout pour les anglais qui sont des amis des bêtes.
Après l’infiltration à travers le Sahara de l’espion allemand, on a un roman d’espionnage sympa à lire, avec une chasse à l’homme pleine de rebondissements et un certain nombre d’ingrédients classiques du genre (l’officier à l’intuition géniale mais dont le chef est obtus, les deux filles qui servent d’appâts de part et d’autre…). C’est peut-être même un peu trop convenu avec une idylle Vandam/Elene prévisible et une fin un peu artificielle dans laquelle tout s’arrange au dernier moment dans un ultime effort du héros.
Mais c’est un super bouquin pour lire sur la plage ou dans le train !

Le Code Rebecca

8 étoiles

Critique de Exarkun1979 (Montréal, Inscrit le 8 septembre 2008, 37 ans) - 31 janvier 2011

C'est un roman intéressant qui m'a permis de découvrir une nouvelle facette de l'histoire de la seconde guerre mondiale, c'est-à-dire la guerre en Égypte. J'ai moins aimé la vitesse de départ de roman. Il prend un peu trop de temps à démarrer. J'ai aussi moins aimé la petite histoire de romance . À la fin, lorsque l'histoire est vraiment enclenchée, j'ai alors vraiment embarqué.

Rebecca for ever

8 étoiles

Critique de Nelle (Bonne, Inscrite le 9 janvier 2001, 42 ans) - 13 octobre 2010

J'ai beaucoup aimé ce Ken Follett. Un nid d'espions au Caire, une danseuse du ventre envoûtante, et on n'a vraiment pas envie de lâcher ce livre, si ce n'est pour aller lire le Rebecca de Daphné du Maurier.

Sans plus !!

4 étoiles

Critique de Usdyc (Bruxelles, Inscrit le 27 août 2004, 61 ans) - 11 juin 2006

Pas beaucoup de suspens pour un roman d'espionnage. Une impression de déjà lu ou vu. Pour moi, certainement pas un des meilleurs Ken Follett.

Forums: Le Code Rebecca

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le Code Rebecca".