Liquider les traîtres de Jean-Marc Berlière, Franck Liaigre

Liquider les traîtres de Jean-Marc Berlière, Franck Liaigre

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Economie, politique, sociologie et actualités

Critiqué par Angel54, le 19 novembre 2016 (Inscrit le 11 septembre 2010, 63 ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 432 

La réalité dépasse la fiction.

Jean Marc Berlière nous conte dans cet ouvrage écrit avec autant de talent que les précédents la saga de ce Parti Communiste Français (PCF) qui hélas ou heureusement a tant marqué l'histoire de notre belle nation aux heures les plus lumineuses mais aussi les plus sombres de ces dernières décennies.
La liberté et le travail de cet historien ne souffrent aucune critique défavorable et l'honnêteté de ses investigations n'appelle pas à la moindre défaveur.
Chacun sait mais le découvre encore à l'étude de ces pages que le PCF n'était ni à gauche ni à droite mais à l'est, c'est à dire à Moscou, Vatican moderne de cette religion contemporaine qui eut la faiblesse de promettre un Paradis terrestre dont on constata aisément qu'il demeurait inexistant contrairement à l'Eden biblique de l'Autre Monde.
L'idéologie comme souvent laisse place au pragmatisme et au sordide matérialisme qui permet la survie temporelle dans les temps difficiles.
Ce Parti communiste est fait d'hommes et donc de faiblesses, de tentations et de chutes. L'honnêteté n'est pas de rigueur et là comme ailleurs l'objectivité historique ne semble pas de mise.
Jean Marc Berlière ose transgresser les poncifs absolus en révisant les images d'Épinal des mentors marxistes.
En ces années sombres où stalinistes et hitlériens firent cause commune avant de s'entre déchirer il montre qui est qui et définit la conduite de chacun, animé par la juste cause ou la motivation personnelle.
Le rôle de la Police dans sa lutte contre ces terroristes, devenus martyrs, est aussi assez bien explicité.
Pour conclure Jean Marc Berlière rappelle une fois encore combien ceux qui gagnent les guerres restent ceux qui écrivent l'histoire.
Le vainqueur est le narrateur des chroniques temporelles tandis que le vaincu doit rentrer dans sa coquille puis se taire à jamais au risque pour lui de périr sous les fourches de la Grande Histoire.
À lire pour apprendre ou réapprendre ce que fut l'occupation et son lendemain qui fait souhaiter au sage qu'elle ne se reproduise car sinon les mêmes causes entraînant des effets analogues, le sang et la misère dépeindront la toile des ans.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Liquider les traîtres

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Liquider les traîtres".