Nains T05 - Tiss du Bouclier
de Nicolas Jarry (Scénario), Nicolas Demare (Dessin), Pierre-Denis Goux (Autre)

critiqué par Shelton, le 21 octobre 2016
(Chalon-sur-Saône - 61 ans)


La note:  étoiles
De très bonne qualité... et un peu féministe !
La bande dessinée ce n’est pas que le gag ou les choses sérieuses, que l’histoire et l’autobiographie. Trop souvent, peut-être, je me limite à des albums que vous pouvez trouver trop sérieux, trop prise de tête… Je ne vais pas me changer du jour au lendemain, j’ai plutôt envie de vous avouer que je suis aussi un grand amateur de fantastique, de merveilleux, de contes, d’histoires magiques… Oui, je ne vous le dis pas assez et on va essayer aujourd’hui de rectifier un peu la vérité !

Certains le savent peut-être, mais il y a quelques années j’ai commis un petit livre sur les Nains, les lutins et autres gnomes… Oui, j’ai une petite passion pour ces petits êtres qui ne sont pas toujours très sympathiques mais que je fréquente assidûment depuis longtemps. Oui, je dis bien fréquente car quand je traverse la lande bretonne au petit matin il m’arrive, bien sûr, de croiser quelques korrigans rentrant de java, que dis-je, de fest-noz… mais vous n’êtes pas obligés de me croire !

Alors, vous comprendrez bien que la série Nains des éditions Soleil a retenu mon attention depuis la parution du premier volume. Je précise tout de suite, avant de vous parler plus spécifiquement du tome 5, que ces volumes peuvent se lire séparément, dans l’ordre que vous voulez, car ces histoires de Nains sont des one-shot, histoires complètes si vous ne parlez que la langue de Molière… A chaque fois, un ou plusieurs personnages vivent une aventure dans un univers qui est à rapprocher de celui des Elfes ou des Maitres inquisiteurs… Nous sommes donc en plein cœur du fantastique !

Ici, dans l’album 5 de cette série, nous allons découvrir un personnage étonnant qui m’a beaucoup touché. Tiss n’est pas tout à fait le nain combattant par excellence car c’est une femme, enfin, pour les Nains de son clan c’est tout simplement une « pisseuse » et elle ne peut pas du tout accéder au statut de combattant ! Mais, parfois, ce que femme veut, Dieu le veut… Non ?

Revenons-en à notre histoire qui commence de façon tragique… Brahm, capitaine de l’Ordre du Bouclier, combattant remarqué et remarquable, référence pour tous, perd sa femme quand elle accouche de son garçon, Dohan. Il avait bien une fille, Tiss, mais ce n’était qu’une fille. Dohan, prénom porté par son arrière-grand-père, cognard incroyable, deviendra c’est sûr, un poilu. Il faut que je vous précise qu’un poilu est un nain dans la force de l’âge, qu’un cognard est un nain toujours prêt à se battre, donc un héros potentiel tandis qu’une pisseuse est une fille, c’est-à-dire un être inférieur dont la vie est limitée aux tâches intérieures et domestiques…

Seulement voilà, Tiss et Dohan, lors d’une promenade en forêt font une mauvaise rencontre, une bande d’Ogres qui passait par là, et le jeune Dohan perdra l’usage de sa jambe, un boitard quoi ! Or, un boitard ne peut pas devenir un cognard… Donc, Brahm va sombrer dans le désespoir, la honte, la solitude, il devient un soiffard…

Toute cette histoire, ce conte serais-je tenté de dire, c’est de voir comment Tiss, qui se sent coupable de ce qui est arrivé à son jeune frère qu’elle n’a pas su défendre contre les Ogres, va relever le défi et redonner du sens à sa vie et celle de son père… Mais là, il ne faut pas que je vous en dise trop…

J’ai beaucoup aimé cet album très bien écrit par Nicolas Jarry, construit avec du fond solide, porteur de morale et de philosophie sans être moralisant ou moralisateur, pétri des traditions autour des Nains mais original… Bref, un magnifique scénario !

Quant à la narration graphique de Nicolas Demare, elle est efficace, fluide, esthétique et elle m’a charmé dès le départ ! Ancien lecteur de Tolkien et joueur de Donjons et dragons, il est dans ce fantastique depuis qu’il est tout petit et son arrivée au dessin de la série scénarisée par Jean-Luc Istin, Merlin, ne devait rien au hasard…

Voilà donc un très bel album, Tiss du Bouclier, une histoire complète de la série Nains aux éditions Soleil, avec un scénario de Nicolas Jarry et un dessin de Nicolas Demare… je ne peux donc que vous souhaiter une excellente lecture !