Les jardins de Le Nôtre en Ile-de-France
de Aurélia Rostaing, Pascal Lemaître (Dessin), Patrick Müller (Dessin)

critiqué par Veneziano, le 9 octobre 2016
(Paris - 39 ans)


La note:  étoiles
La perspective et l'étendue des espaces verts
Le Nôtre travaille pour le Roi et les puissants, comme Fouquet à Vaux-le-Vicomte et Colbert à Sceaux, pour concevoir les jardins qui agrémentent au mieux leurs palais ou châteaux. Il en arrive presque à considérer que ces derniers apparaissent comme les annexes construites des grandes étendues de verdure. Les archives qui restent de lui témoignent de cette volonté.
Comme à l'habitude de cette collection, une première partie est consacrée à l'histoire du sujet, en l'ocurrence du personnage et des différents lieux qu'il a conçus, puis aux visites en elles-mêmes, plurielles ici, par définition. De manière synthétique et pédagogique, l'essentiel est retracé avec clarté. Il est parfois délicat de distinguer les innovations du jardinier de la reprise d'éléments classiques ou à la mode au tournant des XVIIème et XVIIIème siècles, peu de documents pouvant attester des hypothèses à retenir.
Si les Tuileries, le jardin du Luxembourg et Versailles sont connus, Saint-Cloud, Sceaux, Vaux-le-Vicomte, Marly, Meudon, Saint-Germain-en-Laye offrent l'éventail de ses créations et l'ébauche d'une comparaison et de l'évolution de son oeuvre. Evidemment, chaque jardin n'est présenté que de manière succincte, sur trois pages, et donne envie d'en savoir plus. Chacun mériterait un ouvrage dense, de grande dimension, pour en maîtriser le contenu. Il est par ailleurs précisé l'importance de la statuaire, des essences et de la géométrie. Ce petit guide peut être complété de la lecture de la biographie consacrée à Le Nôtre par Erik Orsenna.