Ultime partie
de Marc Dugain

critiqué par Elko, le 4 septembre 2016
(Niort - 43 ans)


La note:  étoiles
Dépression politique
Marc Dugain nous offre un moment de vie politique dans cette trilogie. Mais plus que de combats politiques il s'agit de combats politiciens. Ceux pour la conquête du pouvoir, son exercice, sa sauvegarde, son dévoiement.
L'ensemble des 3 tomes, de qualité équivalente et qui auraient aussi bien pu n'en faire qu'un, tourne autour de l'opposition entre Launay et Lubiak, caractérisant 2 conceptions différentes de l'usage du pouvoir. Ce pouvoir qui est le centre de gravitation d'un réseau complexe mêlant les nombreuses agences de renseignements (intérieur et extérieur mais aussi étrangers), les multinationales, les investisseurs gouvernementaux, les médias.
Marc Dugain livre une vision désenchantée de ce monde politique : personnages cyniques et névrosés, appétits individuels occultant bien souvent l'intérêt public, manœuvres politiciennes sordides, impuissance des pouvoirs publics face à un contexte mondialisé, ... Jusqu'aux enfants des protagonistes, médiocres ou présentant un handicap... A nous dégoûter de nos dirigeants et à nous désespérer d'horizons meilleurs puisqu'il est impossible de ne pas projeter cette fiction dans la réalité.
C'est bien écrit, les chapitres courts donnent du rythme à une intrigue à plusieurs niveaux. De quoi donner matière à une série télévisée intéressante.