Dormir dans la boue
de Edo Chieregat (Scénario), Michelangelo Setola (Dessin)

critiqué par Pucksimberg, le 8 août 2016
(Toulon - 37 ans)


La note:  étoiles
De l'ennui malgré des dessins intéressants
Ce roman graphique se compose de cinq histoires où l'on suit des jeunes italiens à la vie monotone. On y suit des parties de pêche, une course de speedway, des errances en pleine nature, leur vie de routier à la fin ... Tout ceci accompagné de musique et d'un esprit plutôt punk.

J'attendais beaucoup de cette bande dessinée italienne. Les dessins sont assez plaisants, pas forcément esthétiques, mais expressifs. Aucune couleur dans cet album, ce qui est tout à fait en accord avec le discours. Certaines pages deviennent complètement surréalistes, essentiellement les pages où figurent des animaux, pages d'où s'échappe une étrange poésie. Cela reste vraiment le point fort de ce roman graphique, mais ces pages sont peu nombreuses.

Je n'ai pas trouvé ces personnages particulièrement attachants et m'y suis ennuyé. La fameuse course de speedway sur plusieurs pages, quelle plaie ! La critique des Inrocks sur cet album est très positive, j'aurais aimé ressentir le même plaisir que le journaliste, mais il n'en est rien.
Et puis certains personnages se ressemblent, ce qui n'est pas très pratique.

Malheureusement ce roman graphique ne me laissera pas un souvenir indélébile. Le lecteur s'englue dans certaines scènes et l'on en vient presque à se demander l'intérêt d'une telle production ...