L'île au trésor de Robert Louis Stevenson

L'île au trésor de Robert Louis Stevenson
(Treasure Island)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Folfaerie, le 21 mars 2004 (Inscrite le 4 novembre 2002, 48 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 23 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (114ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 11 136  (depuis Novembre 2007)

Embarquez sur l'Hispaniola !

Quand même, seulement 2 livres de Stevenson critiqués, et pas l'ombre d'un chef-d'oeuvre... Ce qui ne veut pas dire qu'il n'a écrit que des choses extraordinaires mais on lui doit, au moins, deux incontournables de la littérature anglaise : Dr Jekyll et Mr Hyde, et l'île au trésor.

J'ai lu ce dernier assez tardivement, après d'autres romans de ce type et je dois donc avouer que c'est l'une des meilleures histoires de pirates que j'ai jamais lue. Une fois la première page tournée, impossible de s'arrêter.

Imaginez une lande déserte, battue par les vents, où le jeune Jim Hawkins, terrorisé, assiste à l'arrivée d'une bande de pirates à l'aspect inquiétant, décidés à avoir la peau de Billy Bones, qui possède la carte de l'emplacement d'un trésor ; imaginez ensuite ce même Jim Hawkins, debout sur le pont de l'Hispanolia, scrutant fiévreusement l'océan dans l'espoir d'apercevoir cette île mystérieuse où ce scélérat de capitaine Flint a enterré son trésor...
Mais le jeune garçon et ses amis, le docteur Livesey et Sir Trelawney, ont engagé de drôles d'hommes d'équipage, et le plus inquiétant de tous n'est autre que Long John Silver, le flibustier le plus redouté de son temps...

Dès les premières lignes, où Stevenson pose son décor, l'atmosphère trouble et étrange qui prédomine ne fera que s'épaissir, et il faudra du courage à Jim pour affronter la cruauté de ces pirates sanguinaires, la duplicité de Long John et l'atmosphère étouffante de cette île maudite. On se prend à partager l'excitation de cette chasse au trésor, et à dévorer ce fabuleux roman qui sent le vent du large et sur lequel plane l'ombre inquiétante du capitaine Flint.

Bien qu'écrit en 1883 ce roman n'a pas pris une ride, rien de désuet, ni de figé dans ce formidable récit où le talent de Stevenson était à son apogée. En conclusion, je vous livre un extrait de son petit discours à l'adresse "des acheteurs hésitants" :

"Si des histoires de mer aux chansons de matelot,
La tempête et l'aventure, la chaleur et le froid,
Si des goélettes, les îles, les robinsons marronnés, et les flibustiers, et l'or bien caché,
Et toute la vieille histoire romanesque... peuvent plaire comme elles m'ont plu autrefois,
... - Alors, ainsi soit-il, allons-y !"

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Pirate un jour, pirate toujours !

7 étoiles

Critique de Fanou03 (*, Inscrit le 13 mars 2011, 41 ans) - 28 juin 2016

Avant d'aborder sur l’Île des Perroquets de Robert Margerit, qu'on m'annonce comme un beau roman de piraterie, j’étais curieux de commencer quand même tout d’abord par l’Île au Trésor, une des œuvres fondatrices du genre s’il en est, pour mesurer dans quelle part le récit de Robert Louis Stevenson avait influencé un des tout premiers romans de l’auteur du Dieu Nu.

Le récit est à la hauteur de sa réputation. rythme du scénario, ambiances crépusculaires à souhait, pirates patibulaires, jeune héros téméraire: tout dans l’Île au Trésor, à commencer par l’écriture riche, colorée et assez typique de Robert Stevenson, ainiq qu'une certaine forme de lyrisme, concourent au plaisir de la lecture. La figure ambiguë de Long John Silver donne quant à lui au roman une saveur absolument incomparable.

Un point m’a néanmoins interpellé dans la toute première partie du livre: le décès du père de Jim ainsi que sa séparation avec sa mère m’ont semblé être traités de façon assez superficielle, comme si ces deux événements n’étaient que des détails secondaires du récit, ce qui est vrai d'un certain point de vue finalement, la présence de ces parents n'empêchant pas ainsi le jeune Jim de partir à l'aventure. Cela révèle en tout cas que le roman, avec ses figures symboliques, se place clairement du côté du conte et de l'imaginaire (comme si Jim vivait une sorte de rêve éveillé), malgré un apparent traitement réaliste.

l'archétype du roman de piraterie !

9 étoiles

Critique de Ellane92 (Boulogne-Billancourt, Inscrite le 26 avril 2012, 41 ans) - 30 juin 2015

Vous aimez l'action ? Vous aimez l'humour ? Vous aimez l'aventure ? Vous aimez vous faire peur ? Vous aimez les histoires de pirates ? De trésors cachés ? D'île inconnue ? Et vous n'êtes pas en train de (re)lire "L'île au trésor" ?!? Tsssss....

Cette histoire nous est contée, dans une large mesure, par le jeune Jimmy Hawkins, relayé par le docteur Livesey quand Jim n'assiste pas aux évènements évoqués mais pourtant nécessaires à l'avancée du récit. Même si l'histoire est très connue et a fait l'objet de multiples adaptations cinématographiques et télévisées, je ne peux que vous encourager à découvrir ce roman qui fait la part belle au vocabulaire de la marine et de la piraterie, à vous délecter de l'attitude toujours ambiguë de Long John Silver, à vous émerveiller du courage et de la ténacité du jeune (d'ailleurs, je ne crois pas qu'on sache son âge, on sait juste qu'il est jeune...) Jim, à pousser des cris de victoire ou à trembler quand la défaite semble assurée... Le personnage John Silver est celui, qui, de loin, m'a le plus passionnée : une sorte de pirate au vocabulaire châtié, grand orateur devant l'éternel, courageux, fort, charismatique (et même sympathique !), tout en étant le comble de la roublardise, de la dissimulation et de la ruse. C'est à lui seul l'archétype même du pirate que Stevenson dévoile sous nos yeux (ébahis).

Enfin, ce livre m'a procuré un petit plaisir supplémentaire bien personnel : livre lu dans ma jeunesse, j'ai, cette fois-ci, et en parallèle de ma lecture "classique", raconté, soir après soir, à mes filles, les aventures de Jimmy et John Long Silver, et les ai vu s'enthousiasmer, se cacher les yeux (de peur), s'interroger, en "direct live", tandis qu'elles me réclamaient toujours plus de cette histoire, les yeux ouverts comme des soucoupes pleines d'étoiles !

Quoi qu'il en soit, L'ile au trésor, c'est du suspense, de l'angoisse, de l'action, du mystère, des meurtres et des pirates. Sans doute le "meilleur roman de piraterie" que je n'ai jamais lu. Top !



- Vous avez entendu parler de ce Flint, je suppose ?
- Si j'ai entendu parler de lui ! s'exclama le chevalier. Vous osez le demander ! C'était le plus atroce forban qui eût jamais navigué. Comparé à Flint, Barbe-Bleue n'était qu'un enfant. Les espagnols avaient de lui une peur si excessive que, je vous le déclare, monsieur, il m'arrivait parfois d'être fier qu'il fût anglais.

Contre-pied

8 étoiles

Critique de Ngc111 (, Inscrit le 9 mai 2008, 31 ans) - 16 février 2015

Il n'y a pas à dire, les histoires de pirates fleurent bon l'aventure, le voyage et l'exotisme. On a beau connaître tous les poncifs du genre, ou plutôt toutes les caractéristiques pour employer un terme moins péjoratif, on ne se lasse pas de lire, de regarder ou d'écouter des histoires d'hommes violents, imbibés de rhum, courant la mer pour des pièces d'or, avec en fond des légendes de trésor cachés et de capitaines sanguinaires.

Bien entendu l'on retrouve tout ça dans L'île au trésor et l'on se gargarise de ressentir les frissons du jeune Jim Hawkins devant l'arrivée dans l'auberge familiale d'individus peu fréquentables et pourtant terriblement attirant de par leur aura mystérieuse et dangereuse. Il y a ces pirates qui glacent le sang, ces pirates un peu ridicules, ces pirates manipulateurs et ces pirates imbéciles et puis il y a ce docteur sage et réfléchi, ce capitaine méfiant et ce chevalier bien trop bavard et naïf. L'aventure est formidablement mise en place, le crescendo est efficace sans jamais nous prendre pour des idiots (l'auteur ne joue pas avec les révélations et l'on sait ainsi dés le départ que Long John est un traître) et l'idée de cette chasse au trésor en pleine concurrence est à faire frémir le plus placide des lecteurs.

Pourtant Stevenson prend un peu le contre-pied de nos attentes et propose autre chose qu'une fuite en avant à la recherche d'un coffre planqué derrière des énigmes plus ou moins tordus. Il explore plutôt l'ambivalence du personnage de Long John, pas vraiment "jusqu'au boutiste" mais plutôt opportuniste ; il choisit l'affrontement direct entre les pirates et la bande à Trelawney avant la mise en place d'une coopération plus ou moins réelle entre les deux factions. Il choisit aussi de replacer la mer au centre du récit à un moment où l'on pensait qu'elle n'aurait pas de rôle à jouer (c'est à dire après avoir accosté sur l'île). Et la découverte du trésor n'est finalement qu'une péripétie mineure, et même un enjeu moins important qu'au départ de l'aventure. Car après les dangers qu'ont affrontés les personnages (même celui de Silver mais on n'en dira pas plus), ils n'ont plus en tête que la sécurité et la liberté.

Tous ces contresens aux caractéristiques habituelles et légendaires des histoires de piraterie ramènent l’œuvre de Stevenson à l'état de littérature classique et pas seulement à celui de conte pour enfant, quand bien même il parvient avec efficacité à briller dans ce registre. La structure est solide, la plume habile, les surprises nombreuses tout en confortant le lecteur par l'utilisation des codes du genre. Et même si le rythme pourra pâtir à certains moments des choix étonnants opérés par l'auteur, et que la déception arrivera sûrement chez ceux qui attendaient un peu plus d'aventure et d'épique dans la quête même du coffre, nul doute que L'île au trésor mérite d'être inscrit dans la liste des classiques à lire et relire au fil des ans.

Immersif à souhait

8 étoiles

Critique de Buck (Rennes, Inscrit le 20 juin 2010, 28 ans) - 15 novembre 2014

Moi qui aime bien les lieux pleins de mystère, j'ai été servi.
Entre le port brumeux anglais et cette fameuse île au trésor, on est aspiré par l'aventure.

Stevenson dévoile aussi un style rapide, simple qui m'a tout de suite pris aux tripes. Il réussit à faire un livre apprécié par tous, je pense par cette simplicité et la fluidité dans l'écriture à l'inverse de certains livres avec des descriptions longues, qui peuvent déplaire aux lecteurs.

Quand à son histoire, certains moments sont prévisibles et les stéréotypes du pirate diffusés par les médias rendent l'histoire un peu banale (perroquet, trésor avec sa carte et son X marqué dessus, etc.) et c'est bien ça, mon grand regret du livre.
Il ne vient pas de l'auteur, ni du livre mais c'est que l’œuvre dans sa globalité est devenue un simple cliché de notre imaginaire collectif.
Notre Robert Louis n'a tout de même pas à avoir honte de son oeuvre qui est devenue le point de départ de tout le mythe du pirate.

On peut aller aussi plus loin avec le profil des personnages : Le jeune Hawking qui remplace son père défunt par le fameux et charismatique Long John Silver. Je vais pas blablater dessus mais, il existe aussi une seconde lecture à faire sur ce très bon roman qui n'a plus à ranger que au rayon "Jeunesse" !..

Un souvenir d'enfance

10 étoiles

Critique de Tp71 (, Inscrit le 23 juin 2013, 45 ans) - 23 juin 2013

Probablement l'un de mes premiers souvenirs de lecture d'un "vrai" livre, une véritable histoire pour garçon que j'ai eu plaisir énorme à relire récemment. Tout y est, intrigue, mystère, aventure, frissons. Même à mon âge je me serais presque repris à espérer être le jeune garçon embarqué avec tous ces pirates à la poursuite d'un trésor.
L'ayant lu en anglais, le style est parfois un peu compliqué, mais ajoute à l'ambiance générale du livre.
Définitivement un chef d'oeuvre intemporel.

Quelle aventure !

8 étoiles

Critique de Ndeprez (, Inscrit le 22 décembre 2011, 41 ans) - 21 octobre 2012

Mon fils devait lire ce livre pour son cours de Français de 5ème , j'en ai profité pour l’étudier avec lui.Un excellent roman d'aventure qui nécessite toutefois un bonne connaissance du vocabulaire de la marine, ainsi que du "vieux français".
C'est pourquoi je le trouve assez délicat à lire pour les enfants de 12ans.
Je me suis laissé emporter par les aventures de Jim , Silver , du capitaine Smolett et du pirate Flint. (plus que mon fils d'ailleurs)
Très certainement un roman pirate de référence , mais je pense , qu'hélas, les ados préfèrent désormais les vampires.

Des personnages approfondis et non manichéens

9 étoiles

Critique de Martin1 (Chavagnes-en-Paillers (Vendée), Inscrit le 2 mars 2011, - ans) - 25 juin 2012

Si la façon de raconter l'histoire de Stevenson est aussi compréhensible par un enfant que par un adulte, cela n'enlève rien à l'histoire.
Le lecteur ne s'ennuie pas, le récit est captivant tout en suivant un rythme soutenu, régulier mais qui coupe le souffle. C'est assez bien écrit : du moins sent-on que l'auteur s'y connaît en matière de pirates, de navires et de rhum. (J'ai gorgé ma cervelle de ce vocabulaire utile maintenant)

Les personnages sont très approfondis (j'ai été très étonné de ce point de vue-là). Principalement Jim Hawkins et ce vieux lascar de Long John Silver.

Intemporel

10 étoiles

Critique de Pazuzu (, Inscrit le 10 mai 2012, 44 ans) - 20 juin 2012

Je n'avais encore jamais lu ce roman, c'est maintenant chose faite et je dois dire que je me suis laissé porter avec plaisir.
Stevenson, je le connaissais déjà pour être un auteur qui n'abreuve pas son lecteur de kilomètres de papier à n'en plus finir.
C'est en général une écriture concise, efficace, et en plus d'une classe monstrueuse.
Ce roman, l'île au trésor, est une perle du roman d'aventure : du début à la fin c'est une succession de passages prenants appelant au rêve et à l'évasion. Le personnage de Long John Silver crève "l'écran" et écrase de son charisme tous les autres héros du roman, et c'est peut-être bien là son seul et unique défaut... s'il fallait absolument en trouver un !

Édition Tourbillon

8 étoiles

Critique de MEISATSUKI (, Inscrite le 2 octobre 2009, 40 ans) - 15 novembre 2011

Je viens de lire la version illustrée de chez Tourbillon qui ne compte de 215 pages, illustrations comprises et écrit bien gros. Cette version n'est donc certainement pas intégrale mais néanmoins elle donnera une très belle approche aux jeunes lecteurs qui ont peur des "pavés". La lecture est fluide et l'action toujours présente. Un moment bien sympathique donc.

Le livre m'a déçu

1 étoiles

Critique de Marcel11 (Paris, Inscrit le 23 juin 2011, 18 ans) - 23 juin 2011

Sincèrement j'ai craqué au bout de la 200ème page (à laquelle j'ai pris 3 mois à y arriver) . J'ai trouvé le style trop lent et trop rébarbatif pour une histoire qui prévoit tant d'action. C'est mon avis et je m'y serais autant ennuyé si je lisais un livre de droit.

Découverte de la lecture

10 étoiles

Critique de Zurco (, Inscrit le 5 février 2011, 32 ans) - 6 février 2011

Le premier livre que j'ai lu de moi même et que j'ai adoré,comme beaucoup un excellent souvenir de jeunesse. a mettre entre les mains de tous les enfants ^^

la grande aventure

10 étoiles

Critique de Yeaker (Dijon, Inscrit le 10 mars 2010, 43 ans) - 23 août 2010

C'est pour moi aussi un souvenir de jeunesse auquel je ne voulais pas retoucher par peur de déception, mais à lire les critiques je ne risque rien à retourner sur le pont de l'Hispaniola. Un roman d'initiation à la vie qui appelle à l'aventure mais aussi à la mesure. Le jeune héros développe son sens critique et ne cautionne pas tout au nom de l'aventure sans loi.
C'est un livre qui vous suit toute votre vie, hier encore pris d'une boiterie je me suis pris pour Long John Silver et j'ai crié "hissez les voiles!" devant mes enfants médusés...

Vogue le navire !

9 étoiles

Critique de Frunny (, Inscrite le 28 décembre 2009, 2 ans) - 30 avril 2010

Exceptionnel ouvrage que nous avons tous lu à l'école mais qu'il convient de reprendre plus tard pour en apprécier la saveur !
Du nectar.........

Magnifique...

10 étoiles

Critique de -Moi- (, Inscrit le 13 mars 2008, 36 ans) - 15 mars 2008

Aussi bien ficelé que le malheureux pirate qui, sur la planche, boulet au pied, s'apprête à être jeté à la mer...

A l'abordage !

8 étoiles

Critique de C.line (sevres, Inscrite le 21 février 2006, 39 ans) - 30 juillet 2007

A la lecture des autres critiques postées sur "l'ile au trésor", on se dirait presque : "bizarre, tout le monde en dit du bien".... ET BIEN C'EST NORMAL ET JUSTIFIE !!!
Ce petit livre se lit d'une traite tant on est aspiré par les aventures de Jim Hawkins, de Long John Silver, du docteur Livesey, du capitaine Smolett ou encore du chevalier Trelawney.
La forme de l'histoire est classique et on y retrouve tous les ingrédients d’une bonne histoire de pirates : une carte mystérieuse, l’appel irrésistible d’un trésor maudit, un jeune héros qui s’ignore, des hommes sans scrupules, ivrognes et emportés au possible et… une île !
Mais au-delà des apparences, le microcosme de « l’ile au trésor » dessine les relations humaines dans toute leur ambivalence : rien n’est tout à fait blanc et rien n’est tout à fait noir…
Allez… à l’abordage !

jubilatoire

10 étoiles

Critique de Prince jean (PARIS, Inscrit le 10 février 2006, 43 ans) - 15 décembre 2006

c'est un livre qui touche à la perfection par plusieurs aspects.
le premier c'est que chaque âge trouvera un grand intérêt et un grand plaisir à parcourir les aventures du jeune Jim.
le second, c'est que derrière l'histoire palpitante, se cache un style littéraire superbe et une psychologie des personnages intéressante.

je l'ai lu à 32 ans, et j'étais bien triste de devoir refermer si vite ce magnifique bouquin.

Remarquable

10 étoiles

Critique de Lolo15 (, Inscrite le 15 janvier 2006, 26 ans) - 15 janvier 2006

J'adore ce livre !!!

Je me suis direct plongé dans l'histoire de ces pirates ! je voulais tout savoir d'eux ! Tellement qu'après avoir lu le livre j'avais l'impression qu'ils existaient réellement !!
On ne s'ennuie pas du tout, on n'a vraiment pas envie de décoller les yeux de ce livre !!!
Ce livre est tout simplement REMARQUABLE !!!!
Vraiment bravo !
Achetez-le !!!!!

Délicieux

9 étoiles

Critique de Fa (La Louvière, Inscrit le 9 décembre 2004, 41 ans) - 4 octobre 2005

De l'aventure, des pirates, un trésor, c'est basique, mais excellement bien fait. Ce classique incontournable est un régal.

L'AVENTURE C'EST L'AVENTURE

8 étoiles

Critique de Lolo2000 (, Inscrit le 4 août 2004, 31 ans) - 9 août 2004

Une histoire simple et prenante, voilà le secret de ce livre. En effet une lecture facile nous permet de pleinement apprécier les intrigues prenantes de cette aventure pleine de rebondissements.
Un premier livre qui donnera goût à la lecture

Réconciliation avec les livres d'aventures !

7 étoiles

Critique de Lolita (Bormes les mimosas, Inscrite le 11 décembre 2001, 31 ans) - 7 avril 2004

Moi qui étais blasée des romans d'aventures semblables en tous points voilà que celui-ci m'a offert une vision nouvelle, un renouveau et comme le dit Folfaerie il n'a pas pris une ride !

L'aventure

10 étoiles

Critique de Tophiv (Reignier (Fr), Inscrit le 13 juillet 2001, 41 ans) - 22 mars 2004

L'île au trésor est le premier roman que je me souviens avoir lu, juste après avoir abandonné les bibliothèques roses puis vertes. J'en garde un souvenir formidable, c'est incontestablement un des livres qui m'ont donné l'envie de lire.

Vive les pirates!

10 étoiles

Critique de Scarlett (, Inscrite le 6 mars 2004, 30 ans) - 21 mars 2004

J'ai lu ce roman dans l'enfance et les pirates sans foi ni loi mais avec une notion aigue de la parole donnée me fascinaient. A faire lire à tous les fans d'aventure.

Forums: L'île au trésor

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Romans pirates 13 Madame Mim 30 décembre 2008 @ 23:18

Autres discussion autour de L'île au trésor »