Manet, le secret
de Sophie Chauveau

critiqué par Veneziano, le 17 juillet 2016
(Paris - 40 ans)


La note:  étoiles
Un doux provocateur
Edouard Manet, enfant paisible désireux de s'émanciper d'une férule paternelle de caractère mais austère, haut fonctionnaire, il devient un artiste jugé provocateur, osant montrer la nudité féminine dans des postures inattendues. Ses oeuvres étant refusées pour représenter la France, il fédère les artistes montants dans le même cas, soit la plupart des Impressionnistes avec qui il se lie, comme Fantin-Latour, Pissarro, de Gas (Degas), Claude Monet, notamment. Ses oeuvres finissent par créer sa notoriété.
Un voyage au Brésil le marque, ainsi que son retour, peu après la guerre de 1848. Puis il se lie avec la peintre Berthe Morisot et entre dans les cercles mondains. Ses lumières, l'audace de ses scènes achèvent de l'installer dans le paysage artistique de la seconde moitié du XIXème siècle, toujours entouré de sa bande.

Cette biographie, établie par une célèbre historienne d'art, est, comme à l'habitude de cette dernière, présentée comme le roman d'une vie, dont les enjeux sont presque montés en intrigue. Un ton quasi-gouailleur contribue au dynamisme descriptif. Ce livre permet de découvrir le peintre de manière plus personnelle et de mettre du liant entre ses oeuvres. Les parcours décrits par cette auteure sont toujours agréables à découvrir.