Mirumo, Tome 6
de Hiromu Shinozuka

critiqué par Koolasuchus, le 3 juillet 2016
(Laon - 28 ans)


La note:  étoiles
Petits muglins mais gros ennuis
Les choses se gâtent pour Kaede et Mirumo, en effet le boss de Yashichi ordonne à ce dernier d'éliminer Mirumo (comme d'habitude) mais également de détruire l'histoire d'amour entre Kaede et Yûki (et ça c'est nouveau) ce qui implique faire du mal au lycéen. Sauf que Yashichi loge toujours chez Hidaka, qui est amoureuse de Yûki, et cette dernière oblige le muglin à trouver un plan pour éviter de toucher au garçon. Entre les sortilèges ratés, les quiproquos et des amours impossibles, voici donc un sixième tome bien chargé, aussi bien pour les humains que pour les muglins.

Alors que j'avais trouvé le volume précédent un peu plat celui-ci a le mérite de relancer un peu l'histoire. La présence du boss de Yashichi se fait un peu plus importante, on sent bien qu'il souhaite que les choses s'accélèrent et cela se ressent. En effet les plans (souvent foireux) pour éliminer Mirumo sont de plus en plus rapprochés et commencent à toucher l'entourage de Kaede. Il reste encore beaucoup de mystères mais il y a une certaine progression dans cette intrigue. Nous avons également droit à la réapparition de Matsutake qui avait été bien délaissé et même si il n'a pas une grande importance dans ce tome il reste toujours aussi drôle. Pour ce qui est de la relation entre Kaede et Yûki il y a là aussi une petite avancée, même si la capacité de Yuki à ne jamais dire clairement ce qu'il ressent est assez agaçante.

Je suis donc plutôt content de ce tome, le récit principal avance, l'humour reste très présent et les trouvailles de l'auteur sur le monde des muglins sont toujours mignonnes et surprenantes. Une petite lecture plaisante, pas très complexe il faut bien l'avouer, mais idéale si l'on souhaite quelque chose de drôle et de léger.