Ne la quitte pas des yeux
de Linwood Barclay

critiqué par Antihuman, le 4 juillet 2016
(Paris - 35 ans)


La note:  étoiles
A ne pas lâcher
Encore un bouquin du tâcheron du polar Linwood Barclay. Et comme d'habitude tous les composants du thriller sont présents, et la nemesis est cette fois une mégère au visage d'ange littéralement obnubilée par l'argent !

Comme d'habitude les ficelles sont énormes et les câbles sont dignes d'un train fantôme, et tout le long de la lecture on a peur que ces hideux monstres nous touchent... Il faut dire que Barclay est capable du plus mauvais comme de la quintessence et qu'il n'y va pas par quatre chemins. Dans NEVER LOOK AWAY l'intrigue est furieusement crédible et on adore en découvrir les subtilités sanglantes à chaque page : cet ennemi qui veut réaliser ses rêves pourtant très communs, on devine assez vite de qui il s'agit et comment les choses sont arrivées, la question étant juste quand et pourquoi...

Bien sûr tout cela est limite et plutôt de mauvais goût voire scabreux, et au fin fond NEVER LOOK AWAY ressemble surtout à un trivial grand-guignol perclus des modèles alpha du genre ; mais il faut bien avouer que ce thriller fait mouche et qu'on en redemande à chaque chapitre.

La question est donc non pas de se demander si NEVER LOOK AWAY est vrai mais si ça prend aux tripes et si tout cela est digne des meilleurs policiers.