Le malheur des uns...
de Pierre Boulle

critiqué par Fabert, le 16 juin 2016
( - 66 ans)


La note:  étoiles
Ne fait pas toujours le bonheur des autres
Sharck,nom prédestiné, industriel du caoutchouc pressent un développement important du marché du latex naturel en raison de l'apparition d'une épidémie mondiale nouvelle.... le SIDA.
Ce latex est le seul qui répond aux normes internationales pour la fabrication du préservatif masculin.
Pierre Boulle fait preuve d'imagination et nous montre ce capitaine d'industrie cynique qui perd toute notion du bien et du mal. Les motivations de cet homme ne sont même plus financières mais sont dans la recherche de puissance et de grandeur. Il est prêt à toutes les avanies et s'entoure de personnage du même acabit.
Jusqu'au dénouement final que l'on devine rapidement, il se montrera lâche et irresponsable.
On lit ce livre rapidement, les personnages sont typés et caricaturaux, on sent que l'auteur a voulu s'amuser en prenant un prétexte futile sur un sujet grave.