Jean-Lou et Sophie découvrent la mer
de Marcel Marlier

critiqué par Fanou03, le 13 juin 2016
(* - 42 ans)


La note:  étoiles
Coquillages et crustacés
Marcel Marlier est surtout connu pour être le créateur, avec Gilbert Delahaye, de la célébrissime série des Martine, mais la jeune fille n’est pas le seul personnage issu de son imagination, on peut citer par exemple Jean-Lou et Sophie, qu’on peut retrouver dans la série éponyme. Sur cette série Marcel Marlier est à la fois illustrateur et auteur. Pour le coup Jean-Lou et Sophie découvrent la mer est fondamentalement un album à l’esprit très proche de ceux des Martine, dont les personnages pourraient être quasiment interchangeables, ce qui pose d’ailleurs la question de l’originalité de cette série (Martine était déjà allée à la Mer en 1955, quatorze ans avant Jean-Lou et Sophie).

Cela n'enlève rien ceci-dit au travail graphique de Marcel Marlier, qui est absolument magnifique, en particulier sur la seconde et troisième de couverture représentant les deux enfants en pleine page, ce qui plonge d’emblée le lecteur dans une ambiance intimiste construite autour des souvenirs des vacances passées. Le dessin est extraordinairement léché, quasiment photographique sur certaines planches, le décor comme les personnages sont de toute beauté, presque voluptueux pourrait-on dire.

L’intrigue déroule une série de péripéties et d’activités liées aux vacances à la mer plutôt classiques, mais au découpage dynamique. Ce qui fait l’intérêt de l'album est que le récit se base sur un retour en arrière: c’est au coin du feu, l’hiver venu, que les deux enfants, retrouvant une boîte de coquillage, se remémorent les jours estivaux. Ces coquillages seront le fil rouge de l'histoire, baignant la page finale de mélancolie, de douceur, et donnant à l’ensemble de l’album une homogénéité narrative qu’il faut souligner.