Un petit roman lumpen
de Roberto Bolaño

critiqué par Aaro-Benjamin G., le 7 juin 2016
(Montréal - 48 ans)


La note:  étoiles
Dérive énigmatique
En courts chapitres, ce roman raconte l'histoire d'une adolescente italienne et de son jeune frère, qui deviennent orphelins lorsque leurs parents meurent dans un accident d'automobile. Seuls et sans repères, les deux abandonnent l'école et passent le temps à regarder des talk-shows et des films pornographiques. Ils se contentent d'emplois peu rémunérés: Bianca à un salon de coiffure et son frère dans un gymnase local. À cette salle de gym, le garçon rencontre deux hommes louches - un Bolognais et un Libyen - qui finissent par emménager avec lui et sa sœur. Les hommes cuisinent et sont courtois. Tout semble bien aller.

Mais bientôt, un changement drastique s’opère. Bianca commence à coucher avec les hommes, nuit après nuit, la chambre trop sombre ne révélant pas lequel d'entre eux est avec elle. Durant cette période, elle nourrit l'attente, elle anticipe un événement qui changera sa vie pour toujours.
Ceci la place dans un état constant d'agitation et de mécontentement, imaginant une autre vie dans un endroit différent; même la mort.

Comme l'instabilité économique devient trop lourde, les quatre luttent pour rester à flot. La bande inusitée de colocataires esquisse alors un plan de sauvetage. Le groupe va se lier d'amitié avec un ex-culturiste aveugle surnommé Maciste. Bianca accepte de travailler à son domicile, effectuer les travaux domestiques et autres, devenir en quelque sorte une prostituée pour le vieil homme; tout en gardant un œil sur le coffre-fort contenant les richesses qui leur assurera une vie de bonheur.

Ce petit roman est une excursion remplie de malaises dans l'existence de cette adolescente dont le monde semble être défini par son incapacité à exister au-delà des murs de la maison de ses parents morts. La narration donnée à ce personnage est voilée et caractérisée par le mystère et les insinuations. Bianca apporte peu d’explications à la présence de deux hommes chez eux et leur relation, de même pour les scènes avec Maciste.

Voilà d’ailleurs l’intérêt de cette lecture. Il faut deviner, s’interroger sur le sens des phrases et naviguer dans cet univers étrange. Une œuvre définitivement originale et prenante pour ceux qui aiment s’aventurer dans des histoires indéfinies, un peu atmosphérique. Un mélange de roman noir, roman érotique et suspense.

- Adapté au cinéma en 2013 avec le titre « Il futuro » -