FullMetal Alchemist Vol.3
de Hiromu Arakawa

critiqué par Fanou03, le 30 mai 2016
(* - 41 ans)


La note:  étoiles
Le cinquième Laboratoire
Leur confrontation avec le terrible Scar a laissé les frères Elric passablement amochés. En compagnie du commandant Armstrong, ils rejoignent leur village natal pour y retrouver Winry et sa grand-mère Pinako, qui ont mis au point le bras métallique d'Edward et qui pourront le remettre en état. En chemin ils vont récolter de précieuses informations concernant la Pierre Philosophale.

Je suis de nouveau assez bluffé par la puissance narrative de Fullmetal Alchemist et de son auteure, Hiromu Arakawa. La trame du récit, dense et précise, permet de faire avancer rapidement l'histoire, tout en enrichissant le décor, par exemple par l'introduction de nouveaux personnages. La jeune mangaka tient bien en main sa recette: une dose d’humour (les sautes d’humeur de Edward liées à sa petite taille, des péripéties plutôt burlesques, des personnages hauts-en-couleur), des combats sévèrement menés, le tout avec un arrière-plan assez profond.

Ici ce sont les questionnements sur la participation des militaires à une opération génocidaire et son implication dans de sombres expériences, qui ne sont pas sans rappeler les propres agissements de l'armée japonaise pendant la seconde guerre mondiale, notamment ceux de la lugubre unité 731. Tout cela résonne fortement dans cet épisode encore une fois très réussi.
Retour aux sources 8 étoiles

Même si j'ai trouvé ce troisième tome moins marquant que le précédent il n'en est pas moins très bon. La première partie consacrée au séjour des deux frères dans leur village natal apporte plusieurs informations intéressantes sur leur passé et permet aussi de faire la découverte de Winry et Pinako, deux personnages très sympathiques et que j'ai fort envie de revoir par la suite. Mais c'est dans la suite du volume que l'histoire se développe réellement avec les recherches sur la pierre philosophale et les résultats qui en découlent. Le récit avance ainsi à un bon rythme, partagé entre révélations funestes et combats épique tout en nous laissant évidemment sur notre faim lors des dernières pages.

Je suis donc de plus en plus conquis par ce manga et je dois bien reconnaître que les critiques plutôt dithyrambiques dont j'avais eu connaissance sont loin d'être usurpées. En effet l'intrigue tend à être de plus en plus solide, les personnages sont très bons, aussi bien les principaux que les secondaires, et même si les sujets abordés sont parfois assez sombres il y a toujours quelques petites touches d'humour tombant à point nommé pour alléger un peu tout ça. Je suis encore loin de la fin et il me reste heureusement beaucoup à découvrir mais je pense vraiment que Fullmetal Alchemist mérite amplement sa bonne réputation.

Koolasuchus - Laon - 27 ans - 28 mars 2017