Carnets d'un médecin de montagne
de Hermann Berger, Evelyne Passegrand

critiqué par CC.RIDER, le 13 mai 2016
( - 59 ans)


La note:  étoiles
Un émouvant témoignage
Médecin d’origine roumaine, installé dès les années 30 dans la vallée de La Maurienne, Hermann Berger consacra la totalité de sa vie à ses patients avec un courage et un dévouement exceptionnel. Il aimait tant son métier qu’il l’exerça jusqu’en juillet 1993 alors qu’âgé de 85 ans, il était certainement le médecin le plus vieux de France. Voulant laisser une trace avant sa mort qui intervint trois mois plus tard, il dicta cet ouvrage à sa fille. Quelques autres témoignages, de collègues, d’infirmières et de religieuses complètent son histoire.
On l’aura compris, ces « Carnets » sont un témoignage rare. En effet, non seulement le personnage est hors du commun mais encore, juif et roumain, il sera en butte aux tracasseries du régime de Vichy et devra se cacher pendant la guerre pour échapper à la Gestapo. Le lecteur admirera un courage et une ténacité hors du commun. Une magnifique figure de médecin de montagne capable de marcher des heures dans la neige pour aller visiter un malade. Un praticien exemplaire comme on n’en rencontre quasiment plus de nos jours. Même chose pour la petite société montagnarde des hautes vallées, vivant dans des conditions de misère et de difficultés matérielles qu’on a peine à imaginer aujourd’hui. Un livre passionnant à plus d’un titre si l’on veut bien faire abstraction d’une écriture au fil de la plume et un peu brute de décoffrage.