Tout n'est pas perdu de Wendy Walker

Tout n'est pas perdu de Wendy Walker
(All Is Not Forgotten)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Killing79, le 11 mai 2016 (Chamalieres, Inscrit le 28 octobre 2010, 39 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (20 631ème position).
Visites : 1 952 

Manipulations mentales

Présentation de l'éditeur
Alan Forrester est thérapeute dans la petite ville cossue de Fairview, Connecticut. Il reçoit en consultation une jeune fille, Jenny Kramer, quinze ans, qui présente des troubles inquiétants.
Celle-ci a reçu un traitement post-traumatique afin d'effacer le souvenir d'une abominable agression dont elle a été victime quelques mois plus tôt. Mais si son esprit l'a oubliée, sa mémoire émotionnelle est bel et bien marquée.
Bientôt tous les acteurs de ce drame se succèdent dans le cabinet d'Alan, et lui confient leurs pensées les plus intimes, laissant tomber leur masque pour faire apparaître les fissures et les secrets de cette petite ville aux apparences si tranquilles.


Mon avis: « Tout n’est pas perdu » est un premier roman que je n’aurais sans doute pas remarqué si Babelio ne m’avait pas permis de le lire. La pochette du roman est superbe comme souvent chez Sonatine. Cette histoire est annoncée comme un thriller psychologique et c’est effectivement le cas.

Le narrateur, Alan Forrester, s’adresse au lecteur et nous raconte un fait divers qui s’est déroulé dans sa petite ville. Etant psychiatre et ayant reçu chaque protagoniste dans son cabinet, il peut retracer tout le déroulement des évènements. Ce viol (ce n’est pas un spoiler, on le sait dès le départ) va remettre en cause les vies tranquilles de cette communauté. Mais au fil des entretiens avec les différents acteurs, le psychiatre va aussi découvrir les passés plutôt chaotiques de ces individus. Après chaque entrevue, avec les nouveaux éléments, notre sentiment sur cette affaire évolue.

Dans les premiers chapitres, les explications et descriptions faites par le spécialiste m’ont un peu découragé. En effet, j’ai eu peur que ce regard extérieur à l’action et en plus médical, annihile toute implication. J’ai redouté de ne pas entrer dans l’histoire, faute d’empathie pour les personnages. Mais après une centaine de pages, lorsque j’ai compris que le psychiatre avait aussi joué un rôle dans cette tragédie, j’ai été pris au jeu. Les non-dits et les mensonges de tout ce petit monde vont créer une grande vague de suspicion. Wendy Walker utilise les failles de la mémoire et la manipulation mentale pour influencer notre raisonnement et je peux dire que j’ai marché.

Avec sa présentation sous forme de carnet de bord, avec une écriture sobre, c’est globalement, une expérience très prenante, même si je regrette que la fin soit un peu ralentie. Dans le dernier quart, le roman perd de son rythme, tourne en rond et je me suis ennuyé sur les dernières pages. Le final s’en retrouve gâché, alors que le dénouement est vraiment original et inattendu.
Globalement c’est un premier coup d’essai réussi !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

A la recherche de sa mémoire

8 étoiles

Critique de Pierraf (Lyon, Inscrit le 14 août 2012, 61 ans) - 25 juin 2018

La question qui est le fondement de ce livre est : "comment soigner un choc post traumatique" ?
L'auteur a vraiment travaillé son sujet, c'est solide et structuré. Les séances de psychothérapies qui sont décrites sont criantes de vérité.
Et par dessus cela se rajoute le mensonge, la manipulation, la bassesse humaine, la violence.
Excellent bouquin psychologique, avec une histoire originale, une écriture dépouillée et très réaliste.
On se prend au jeu et bien malin celui qui imaginera la fin.
Laquelle fin traine malheureusement un peu en longueur !

Un vrai thriller psychologique

8 étoiles

Critique de Ayor (, Inscrit le 31 janvier 2005, 46 ans) - 10 avril 2018

Cette histoire est rapportée du point de vue d’un psychologue et ne comprend pas de dialogues. Tout du moins ils sont intégrés dans le récit, lui-même assez poussé en matière de psychologie mais se laissant malgré tout appréhender sans réelles difficultés.

C’est d’ailleurs un des points positifs de l’œuvre, car la psychologie reste un domaine parfois obscur pour qui n’y connaît pas particulièrement grand-chose. Cependant Wendy Walker réussit à plonger le lecteur dans l’univers complexe de la mémoire, propice à de nombreux obstacles mais aussi à de nouvelles découvertes.

Seule la chronologie peut paraître parfois confuse, mais l’auteur sait habilement nous remettre sur les rails, ce qui nous permet, finalement, de bien appréhender l’ensemble des éléments de cette sordide histoire.

Forums: Tout n'est pas perdu

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Tout n'est pas perdu".