Le mystère Henri Pick de David Foenkinos

Le mystère Henri Pick de David Foenkinos

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Mellepage44, le 23 avril 2016 (Inscrite le 23 avril 2016, 30 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (22 009ème position).
Visites : 1 478 

On peut tomber amoureuse d'un écrivain et de son style?

Pour la plupart des gens, David Foenkinos est l'auteur de Charlotte, roman au prix Renaudot l'année dernière. Pour moi il est mon écrivain préféré avec un style et un rythme propre à lui, que l'on retrouve dans tous ses bouquins (excepté Charlotte), style et rythme qui font que ces livres sont naturellement retranscris en film (exemple La Délicatesse, Les Souvenirs).
Son style?
- Il est reconnaissable via les sourires voire rires que l'on a lors de la lecture de son livre, mélangé avec de l'émotion, et les références qui reviennent dans tout ses livres: ses auteurs russes qui l'inspirent; la Suisse avec l'image paisible et neutre de ce pays qu'il a.
- Des citations qui restent : "Il y a des gens formidables que l'on rencontre au mauvais moment, et il y a des gens qui sont formidables parce qu'on les rencontre au bon moment", La Délicatesse.
- Des histoires romancées qui se mèle à la réalité (Jack Lang et sa création de fête...)
Son rythme? Trop lent pour certains , parfaitement saccadé pour moi. En témoigne dans son dernier livre la notation des chapitres en 9 parties et entre 5 à 15 sous parties à l'intérieur.
En lisant Charlotte, je n'ai pas retrouvé ce que j'avais aimé dans tous ses autres livres, donc j'attendais avec impatience le prochain et je n'ai pas été déçu!
Courez l'acheter!

Donc à la question: "On peut tomber amoureuse d'un écrivain et de son style? ", je sais maintenant la réponse: OUI! Merci David Foenkinos

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

bon page turner

8 étoiles

Critique de Faby de Caparica (, Inscrite le 30 décembre 2017, 56 ans) - 2 janvier 2018

Bonjour les lecteurs...
Voici ma première lecture de l'année 2018.

Le manuscrit d'un auteur inconnu et décédé, Henry Pick, est découvert par hasard dans une bibliothèque qui recueille tous les livres refusés par les éditeurs.
Contre toute attente, il devient un best-seller.
Mais qui était Henri Pick ( pizzaïolo dans une petit bled breton )? et a-t-il vraiment écrit ce livre ?
Un ancien critique littéraire va mener l'enquête.

Nous nous trouvons plongés dans une enquête littéraire et dans les arcanes du monde de l'édition.

Un livre très agréable à lire à la mode "Foenkinos " qui manie légèreté et humour.
L'auteur s'est amusé et brouille les pistes jusqu'à la dernière page.

Bon " page-turner " pour débuter l'année.
Assez séduite ( à ne pas comparer avec l'excellent roman du même auteur " Charlotte " )

Histoires d'amour désabusées

4 étoiles

Critique de Pascale Ew. (, Inscrite le 8 septembre 2006, 51 ans) - 16 avril 2017

Dans une bibliothèque recueillant les manuscrits de livres refusés par des éditeurs, un couple découvre un chef-d'œuvre. Elle, Delphine, travaille chez un éditeur et lui, Frédéric, est écrivain (encore une histoire d'écrivain !). Delphine est encensée pour sa trouvaille. Or, l'auteur, Henri Pick, est un pizzaiolo décédé que rien ne semblait prédestiné à écrire. Sa famille est néanmoins bouleversée.
Jean-Michel Rouche, un ancien critique littéraire ne s'en laisse pourtant pas compter...
Beaucoup de personnages dans ce roman ! Et beaucoup d'histoires d'amour compliquées et surtout décevantes, quels que soient les âges ! Ces histoires plombent l'ambiance et couvrent ce roman d'une chape de plomb mélancolique, désabusée… rien de très enthousiasmant. Même l'histoire n'est pas passionnante.

Le rêve de l'éditeur

7 étoiles

Critique de Marvic (Normandie, Inscrite le 23 novembre 2008, 59 ans) - 4 janvier 2017

Quand Delphine Despero repère le manuscrit d'Henri Pick, elle sait qu'elle a trouvé LE livre à éditer. Habilement, elle va orchestrer la parution du roman pour qu'il crée l'événement.
Entre sa découverte par hasard dans une originale librairie bretonne, son auteur, un tranquille pizzaïolo, décédé quelques années plus tôt, les références à Pouchkine, tout concourt à l'originalité et au succès du livre.
Même s'il subsiste quelques incongruités, quelques doutes.

La découverte puis l'édition de ce manuscrit vont bouleverser la vie de plusieurs personnes. D'abord, celle de Delphine, éditrice chanceuse, celle de son conjoint, Frédéric, écrivain en manque de reconnaissance ; et bien sûr, celle de Madeleine Pick, la veuve dubitative, sa fille Joséphine, divorcée malheureuse. Sans compter celle de Magali, la vendeuse dans la "bibliothèque des livres refusés" et Jean-Michel Rouche, critique littéraire sur le déclin.

Est-ce à force d'entendre que la fin était une véritable surprise que je ne l'ai pas été ? Possible…
J'ai cependant plus apprécié le début du roman, avec cette étrange bibliothèque, ce personnage de Gourvec, passionné de livres et ces belles phrases que je partage :
"Selon lui (Gourvec, le bibliothécaire), la question n'était pas d'aimer ou de ne pas aimer lire, mais plutôt de savoir comment trouver le livre qui vous correspond. Chacun peut adorer la lecture, à condition d'avoir en main le bon roman, celui qui vous plaira, qui vous parlera, et dont on ne pourra se défaire."
Frédéric, qui se rêve écrivain à succès est aussi un personnage intéressant dans sa déception après la parution de son premier roman, dans sa difficulté à trouver l'inspiration pour écrire un deuxième livre.
"Les lecteurs se retrouvent toujours d'une manière ou d'une autre dans un livre. Lire est une excitation totalement égotique. On cherche inconsciemment ce qui nous parle."

Il n'en reste pas moins un joli roman, aux personnages sympathiques, aux histoires tendres, peut-être un peu trop sucrées à mon goût.

Forums: Le mystère Henri Pick

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le mystère Henri Pick".