Tchernobyl : Confessions d'un reporter
de Igor Kostine

critiqué par Bafie, le 23 avril 2016
( - 55 ans)


La note:  étoiles
et qu'est-ce donc que 30 ans ?
Tchernobyl, j’avais 25 ans lorsque la nouvelle d’un accident à la centrale nucléaire a retenti.

30 ans plus tard, je suis toujours fascinée par ce sujet. La conquête de l’atome me ramenant sans cesse au mythe de prométhée.

Ce reportage d’Igor Kostine est unique parce qu’il est le premier à avoir survolé la centrale éventrée le 26/04/1986. Ensuite, avant de publier cet ouvrage, pendant 20 ans, il s’est attardé sur ces lieux, il a tissé des liens avec les hommes qui ont travaillé autour du cadavre de la centrale, avec ceux qui sont revenus vivre sur place : les Samosioly.

Merci de votre témoignage monsieur Kostine.

Qua chacun puisse le lire et faire son ID, j’entendais ce matin à la radio que la question d’être pour ou contre le nucléaire était question d’idéologie…je ne trancherai pas ici la question.

Avant de vous quitter, je vous propose néanmoins une autre lecture : Svetlana Alexiévitch : Tchernobyl, chronique du monde après l'apocalypse.