Dictionnaire des droits de l'homme
de Collectif

critiqué par Veneziano, le 19 avril 2016
(Paris - 39 ans)


La note:  étoiles
Des droits à protéger et des organes pour le faire
Les libertés fondamentales constituent une matière polymorphe et évolutive, dont les objectifs consistent à protéger les individus dans leurs droits les plus essentiels, contre l'arbitraire d'interventions publiques et privées. Sous l'influence des Lumières, de la confrontation internationale sur ce que doivent être ces droits, ils ont acquis une dimension universelle, comme le concevait un peu pompeusement la France révolutionnaire.
Ainsi, depuis la Seconde guerre mondiale, ont été multipliés les concepts à protéger relevant de cette catégories, comme les mécanismes et procédures à cette fin et les institutions qui en ont la charge, tant au niveau des Etats que des organisations internationales.

Ce foisonnement méritait un dictionnaire, fatalement collectif, du fait du caractère transversal de la matière, touchant toutes les sources du droit, publiques comme privées, françaises, européennes, internationales et même de droit comparé (des droits des pays étrangers).
Y sont donc trouvées des notions, comme la torture, les écoutes téléphoniques, guerre et conflit armé, indivisibilité des droits de l'Homme, loi, judaïsme, peine de mort, Islam, ordre public, des institutions, comme le Cour européenne des droits de l'homme, la justice administrative, la justice européenne, la justice constitutionnelle, la justice politique, et autant de notions procédurales en vue de garantir l'effectivité de ces libertés.

Cet ouvrage est pédagogique, aussi instructif qu'utile.