Les secrets du cosmos
de Jean Audouze, Johan Kieken

critiqué par Colen8, le 18 avril 2016
( - 76 ans)


La note:  étoiles
Un questionnement sans fin, du rêve et de la passion
L’histoire de la cosmologie dans son ensemble est connue. Les mythes des peuples premiers, les observations d’un monde supra-lunaire paraissant immobile, le seul assez parfait pour héberger les dieux, le bal des planètes si peu compréhensible jusqu’aux travaux de Copernic, Kepler, Galilée, Newton et tant d’autres, le besoin d’en savoir plus ont été les sources d’une science qui ne cesse de nous émerveiller. En un siècle depuis la théorie de la relativité d’Einstein vite démontrée par l’astronomie on a vu les avancées fantastiques de cette discipline dont les auteurs ont été plus que souvent nobélisés. L’actualité nous informe des exploits inouïs des sondes dépassant les limites du système solaire, nous fait vivre en direct les déplacements du véhicule « Curiosity » sur Mars et la pose de l’engin « Philae » piloté par la sonde « Rosetta » sur la comète « Tchouri ». Les plus grands noms de la science depuis la haute antiquité ont abouti à la combinaison heureuse de l’astrophysique et de la physique des particules pour tenter d’en savoir plus sur le comportement des innombrables formes d’objets célestes depuis les amas de galaxies jusqu’aux plus petits astéroïdes qui peuvent encore maintenant impacter notre planète. Pour peu que l’on surmonte les restrictions budgétaires actuelles, on n’a pas fini de progresser dans la connaissance des premiers instants de l’Univers (un seul ou plusieurs …), ni dans celle de l’origine des molécules organiques qui ont permis l’apparition de la vie (sur Terre ou ailleurs …). Les deux auteurs ont publié un condensé précis, savant tout en restant accessible à celles et ceux qui n’ont pas oublié leurs cours du secondaire, de ces trois mille et quelques années de questionnement qui tirent la science plus loin, plus profond dans le temps et dans l’espace.