Plaidoyer pour les animaux
de Matthieu Ricard

critiqué par Didoumelie, le 3 avril 2016
( - 45 ans)


La note:  étoiles
Etendre sa bienveillance aux animaux
J'aimerais commencer ma critique avec un premier extrait :
"Il a fallu du temps pour que s'opère en moi une prise de conscience. J'ai vécu plusieurs années avec l'une de mes grands-mères qui avait toutes les qualités qu'on peut attendre d'une grand-mère. Comme beaucoup de gens, par ailleurs bons parents ou bons enfants, elle était férue de pêche à la ligne. Lorsque nous étions en vacances, elle passait souvent ses après-midi à pêcher au bord d'un lac ou sur les quais du Croisic, en compagnie de vieilles Bretonnes qui portaient encore la coiffe en dentelle blanche des Bigoudens. Comment ces braves gens auraient-ils pu vouloir faire du mal à qui que ce soit ? Au bout de l'hameçon, les petits poissons frétillants qui sortaient de l'eau scintillaient dans la lumière. Certes, il y avait ce moment pénible, lorsqu'ils étouffaient dans le panier d'osier et que leurs yeux devenaient vitreux, mais je détournais vite le regard.
Quelques années plus tard, alors que j'avais 14 ans, une amie me fit remarquer à brûle-pourpoint : «Comment ? Tu pêches !» Le ton de sa voix et son regard à la fois étonné et réprobateur étaient suffisamment éloquents.
«Tu pêches ?...» Soudain, la scène m'apparut très différemment : le poisson tiré de son élément vital par un crochet de fer qui lui transperce la bouche, étouffant dans l'air comme nous nous noyons dans l'eau. Pour attirer le poisson vers l'hameçon, n'avais-je pas aussi transpercé un asticot pour en faire un appât vivant, sacrifiant ainsi une vie pour en détruire plus facilement une autre ? Comment avais-je pu si longtemps détourner ma pensée de cette réalité, de ces souffrances ? Le coeur serré, je renonçai immédiatement à la pêche.
Certes, en comparaison des drames qui dévastent la vie de tant d'êtres humains dans le monde, ma préoccupation pour de petits poissons peut sembler dérisoire. Mais ce fut pour moi un premier déclic"

Mathieu Ricard qu'on ne présente plus propose ici une réflexion aboutie et élaborée, construite et très documentée, qu'il faut lire absolument.

Végétarienne depuis peu, ce livre est une petite merveille qui fait du bien, en poussant la réflexion au-delà de toutes conventions....

A lire, vraiment !