Chroniques 2. Quoi dire de plus du coq ?
de Xavier Durringer

critiqué par MatthiasT, le 3 avril 2016
( - 25 ans)


La note:  étoiles
Richesse et hétérogénéité
Le deuxième volume des "Chroniques" surpasse le premier par son écriture plus riche, oscillant entre théâtre et poésie, parfois nerveuse, dure, crue, parfois plus aérienne et sophistiquée. Avec cette écriture-là, Durringer nous parle des amours passées, des amours fanées, des amours à venir, de la jalousie et de la violence, de confrontations comme un ring de boxe. Sous forme de dialogues qui ne s'avancent pas, de petits monologues bien tassés, de mini poèmes séparés les uns des autres par un astérisque. "Chroniques 2 : Que dire de plus du coq ?" est hétérogène, mais c'est ça qui fait son originalité et son charme.