Nuits parisiennes : XVIIIe-XXIe siècles
de Antoine de Baecque

critiqué par Agnesfl, le 22 mars 2016
(Paris - 53 ans)


La note:  étoiles
Paris et ses divers noctambules du XVIII au XXIè siècle
Les nuits parisiennes

Le déroulement de la vie nocturne à Paris du XVIIIè au XXIè siècle, tel est le sujet de ce livre captivant, bien écrit, et fourmillant de détails tous plus riches les uns que les autres. Antoine de Baecque historien, professeur d'histoire du cinéma, ex rédacteur en chef des " Cahiers du cinéma", puis de " Libération", nous transporte réellement dans le monde de la nuit. On voyage à travers les fêtes royales, on imagine aisément les boulevards illuminés, les danseuses de l'époque comme La Goulue, La Môme-fromage, la Glu… Et que dire de la manière savoureuse dont est dépeinte la naissance des discothèques, la première étant le " Whisky à Gogo" en 1947.
L'importance du jeu (passe-dix, creps, biribi) est bien soulignée, et l'on apprend l'importance du Palais Royal à la fin de l'Ancien régime. Jusqu'à ce que Louis-Philippe interdise les tripots dans ce lieu. Par la suite, les boulevards deviennent de nouveaux espaces de plaisir.
Sont décrits les cafés-concerts, la création des Bouffes-Parisiens par Jacques Offenbach en 1855. L'on sourit en imaginant le célèbre pétomane Joseph Pujol faire son "pet" de la couturière, et jouer de la flûte et fumer avec son anus…
L'on continue avec la Butte Montmartre cœur du Paris nocturne 1900, les répercussions de la 1ère guerre mondiale, l'ambiance à Montparnasse, l'Occupation, Saint-Germain des Prés et l'effervescence de ses nuits, la Libération…
C'est une véritable enquête historique que réalise ici Antoine de Baecque. Celle-ci attise notre curiosité, nous plonge dans un bain de culture et de savoir. Sans compter les très belles images qui satisfont notre goût de l'esthétique, de la peinture, et de la photo. Bref c'est un régal, et ce serait dommage de passer à côté…
Agnès Figueras