Le Bâtard de Kosigan, volume 2: Le Fou prend le Roi de Fabien Cerutti

Le Bâtard de Kosigan, volume 2: Le Fou prend le Roi de Fabien Cerutti

Catégorie(s) : Littérature => Romans historiques , Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique , Littérature => Voyages et aventures

Critiqué par Colt, le 16 mars 2016 (Inscrit le 26 août 2010, 45 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 10 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 624ème position).
Visites : 826 

Encore meilleur !

Résumé : 1340, au coeur du comté de Flandre. Alors que les premiers feux de la guerre de Cent Ans s allument, le Bâtard de Kosigan et ses Loups se voient confier, par le sénéchal d Angleterre, la délicate mission de découvrir les tenants et aboutissants d'un complot qui se trame... autour du roi de France.

Suite attendue de "l'ombre du pouvoir", je pourrais copier coller la critique du premier pour la calquer sur ce second tome. Même plaisir à lire ces aventures fantastico-médiévales. Rythme enlevé, intrigues à foison, rebondissements, trahison, batailles épiques... On ne s'ennuie pas et on en redemande ! A noter, le côté plus marqué et approfondi de la fantaisie dans ce 2ème tome (races anciennes, sorts magiques...).

L'auteur amorce une très belle épopée et tient un personnage intéressant, sur fond d'évènements historiques. Excellent !

Un 2ème tome encore mieux réussi que le premier ! Je pourrais reprendre ma critique du premier et la coller ici, tant la recette est la même.
L'auteur nous entraîne dans une nouvelle aventure fantastico-médiévale à rebondissements multiples, batailles, trahisons, etc. Toujours aussi bien écrit, on se délecte des missions de Kosigan qui l'entraînent dans les méandres politiques de cette terrible guerre de 100 ans.

Dans ce 2ème tome, tout est plus marqué que dans le premier : plus de fantaisie (races anciennes, sorts magiques, créatures magiques...) et plus de politique franco-anglaise.

L'auteur tient un très bon personnage, et on lui souhaite de poursuivre sa série avec le même succès !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Kosigan

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Plus sombre est la trahison

10 étoiles

Critique de Hermer (, Inscrit le 31 août 2017, 33 ans) - 31 août 2017

J'ai relu le tome 1 (en poche) et le tome 2 (en grand format) cet été en prévision de la sortie du troisième épisode et pour la seconde fois y ai pris beaucoup de plaisir.
Une écriture sans doute encore plus travaillée et riche que pour le premier volume tout en demeurant fluide et agréable. Mention spéciale à la bataille de l'Écluse ainsi qu'aux lettres adressées par la reine d'Angleterre au connétable de France.

Il ne faut pas se fier à l'entrée en matière un peu futile (où la troupe du chevalier sauve une princesse), les péripéties politiques et religieuses qui suivent (mettant en jeu l'avenir de la totalité des royaumes d'Occident) sont un petit joyau et m'ont tenu en haleine du début à la fin. D'autant plus que l'auteur a su se mettre en danger en ne reprenant pas la construction manipulatrice qui avait fait le succès du premier tome. Cette fois-ci, le héros se trouve pris à la gorge pratiquement d'un bout à l'autre du récit, dans une ambiance beaucoup plus sombre que précédemment.
La fin est un peu rapide, c'est le seul bémol que je peux y voir.
Excellent.

Une excellente épopée

10 étoiles

Critique de Goupilpm (La Baronnie, Inscrit le 23 juin 2017, 60 ans) - 30 juin 2017

Alors que les prémices de la guerre de Cent Ans se précisent, le Bâtard de Kosigan se voit chargé par le sénéchal d'Angleterre d'enquêter sur un complot ourdi contre le roi de France.

Sur fond de querelles politiques et territoriales entre français et anglais, l'auteur nous entraîne dans une histoire uchronique qui mêle savamment Histoire, fantasy épique et réalité alternative. Le côté fantasy est ici plus présent que dans le premier tome, la magie se fait plus omniprésente et une menace plus insidieuse va venir pimenter l'intrigue vertigineuse que va devoir conduire le héros dans une ambiance où l'on dénote quelques traits inspirés de Jack Vance. Si dans le précédent récit l'auteur nous avait surtout fait découvrir, dans un récit plutôt simple, le personnage et son univers, il nous livre ici un récit plus complexe où le mercenaire doit, malgré qu'il opère avec l'appui du roi de France, avancer discrètement, mesurer ses actes et ses paroles.

Parallèlement à l'intrigue principale, comme dans le tome précédent, l'enquête pour construire l'histoire de la famille Kosigan se poursuit. Une enquête qui se déroule au XIX° siècle et dont l'auteur nous fait suivre l'avancée sous forme épistolaire. Une enquête passionnante, à l'opposé de celle du Bâtard car uniquement basée sur des recherches dans las bibliothèques, les archives, des fouilles archéologiques,... Une enquête qui laisse souvent les investigateurs perplexes face aux écrits parlant de magie et de races anciennes.

En effet, l'arrière plan de l'histoire principale est ici plus tourné vers la fantasy : races anciennes, forces obscures, cultes et mythes anciens, créatures surnaturelles diversifiées,... Un univers médiéviste, qui même s'il s'implante dans une période connue de notre Histoire de France, fait preuve d'originalité. L'équilibre entre l'historique et l'imaginaire est bien dosé, les cultes païens, les sacrifices, la magie ancestrale,... s’intègrent bien à un Moyen-âge violent où le christianisme oppose aux sacrifices rituels du paganisme tortures, atrocités… par le biais d'une Inquisition omniprésente et toute puissante.

Un héros que l'on découvre presque humain, plus attachant, plus vulnérable que dans le premier opus. Les personnages secondaires entraperçus dans le premier récit apparaissent plus développés, plus fouillés et seront d'un grand secours au Bâtard qui au fil du récit aura de plus en plus de mal à maîtriser les événements. Des personnages secondaires que l'auteur n'hésite pas à malmener, dans les pas de leur capitaine beaucoup y laisseront la vie. L'auteur nous fait également découvrir de nouveaux éléments sur les origines de Kosigan.

La narration alternée avec en début de chapitre celle du descendant du chevalier a pour effet d'enrayer quelque peu la dynamique du récit principal, mais la lecture du fait des nombreuses actions n'en est que peu ralentie. Comme au tome précédent le style épuré de l'auteur va directement à l'essentiel.

Au final, après un excellent premier opus qui nous laissait entrevoir tout le potentiel à venir de la série, l'auteur nous offre une suite encore plus riche, plus complexe dans le déroulement du récit mêlant habilement complots, trahisons, batailles, mouvements, dangers sans laisser au lecteur la moindre seconde de répit.

.L'ensemble du récit tient la route, les deux enquêtes se rejoignent parfaitement, même si la dernière partie traîne un peu l'on devrait trouver les explications dans le prochain. Le final laisse envisager une confrontation des plus intéressantes entre le chevalier et l'Inquisition.

Forums: Le Bâtard de Kosigan, volume 2: Le Fou prend le Roi

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le Bâtard de Kosigan, volume 2: Le Fou prend le Roi".