Sept brèves leçons de physique
de Carlo Rovelli

critiqué par Colen8, le 15 mars 2016
( - 76 ans)


La note:  étoiles
La beauté de la science à l’aune de l’émotion artistique
Avec un immense talent de conteur doublé d’humour, dans un langage infiniment simple Carlo Rovelli livre une leçon magistrale sur la science d’aujourd’hui sans cesser de s’émerveiller de ses beautés. Partant de trois piliers de la physique contemporaine, la gravité vue par Einstein, la mécanique quantique due à Niels Bohr, la thermodynamique de Boltzmann, il élargit son propos aux neurosciences et à l’avenir de l’homme, cet animal conscient et donc curieux qui n’a de cesse de découvrir le monde. La gravité gouverne le cosmos et la science de l’Univers, la mécanique quantique régit les interactions des particules élémentaires, la thermodynamique décrit le rayonnement de la chaleur seul phénomène irréversible de la physique faisant intervenir la notion du temps. Cette petite heure de lecture dont il serait dommage de se priver alimente bien évidemment la réflexion philosophique.