Naruto, Tome 70 : de Masashi Kishimoto

Naruto, Tome 70 : de Masashi Kishimoto

Catégorie(s) : Bande dessinée => Manga

Critiqué par Numanuma, le 7 mars 2016 (Tours, Inscrit le 21 mars 2005, 46 ans)
La note : 5 étoiles
Visites : 1 435 

Jusqu'au bout du bout

L’ennui avec ce type de manga, le shonen manga ou manga pour jeune adultes mâles, c’est que la critique pourrait à chaque fois s’appeler « Révélations » ou « De mal en pis ». En effet, les aventures du sympathique Naruto semble suivre une voie qu’on pourrait qualifier de traditionnelle du toujours plus. Pour faire simple : un méchant est très fort, le héros doit donc devenir plus fort ; il y parvient mais le méchant devient soit encore plus fort, soit est remplacé par un autre plus balèze. Le héros doit donc devenir encore plus fort ou recevoir une aide extérieure, etc…
Ce genre de procédé narratif se retrouve déjà dans Dragon Ball et son héros, Son Goku, partage de nombreux points communs avec Naruto : ils sont orphelins, foncièrement honnêtes voire naïfs, ils sont dotés de capacités hors normes, ils sont entourés d’amis, au moment critiques, ils sont capables de se surpasser et devenir plus puissants que jamais. Ce sont les caractéristiques du nekketsu, c’est-à-dire une trame narrative souvent employée dans les shonen, terme qui signifie « sang bouillant », qui permet à un personnage a priori banal de parvenir à une transcendance. On trouve ce schéma dans nombre de jeux vidéo.
Dans le cas présent, Naruto devient encore plus puissant que dans les épisodes précédents mais le boss final progresse lui aussi en force. Une aide est alors apportée à Naruto… On a compris, le schéma narratif a ses limites. Par contre, on reste fasciné devant la capacité du scénario à rebondir encore et encore à trouver de nouveaux événements tragiques, à capter toujours l’attention alors que la série n’en finit pas de finir depuis au moins 10 volumes.
Bon, là, franchement, ça sent le dénouement final puisque ce 70ème volume prend la peine de faire remonter l’intrigue jusqu’à son origine première. Tous les éléments semblent être en fin en place. J’imagine qu’on aura droit à un ou deux retournements de situation mais je pensais déjà qu’on arrivait au bout il y a de nombreux volumes déjà. Méfiance donc.
Évidemment, sur 70 volumes, tous ne sont pas passionnants mais, dans l’ensemble, la série est remarquable et d’une grande richesse scénaristique jusqu’à cette dernière guerre ninja qui, de par son côté sans fin et toujours plus de morts, d’ennemis et de héros balèzes, est, étrangement, l’épisode le moins intéressant tout en étant le plus palpitant… Faut dire que ça cogne dans les grandes largeurs et que le trait semble s’adapter sensiblement à l’ambiance de plus en plus sombre et désespérée.
En fait, plus que les événements en eux-mêmes, c’est justement l’évolution de l’ambiance de la série qui est remarquable. L’innocence de Naruto est mise à mal tout au long de ses aventures mais il garde l’espoir et grandit, progresse et prend confiance. Certes, on retombe sur notre trame narrative mais l’intérêt de la série est de pouvoir développer des personnages sur une très longue période et d’intercaler des épisodes annexes destinés à former une histoire riche, complète et complexe.
De ce point de vue, Naruto est une réussite remarquable dans son classicisme.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Naruto, Tome 70 :

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Naruto, Tome 70 :".