Fables tome 4 : Le dernier bastion
de Bill Willingham (Scénario), Mark Buckingham (Dessin), Philip Craig Russell (Dessin), Bryan Talbot (Dessin)

critiqué par Fanou03, le 3 mars 2016
(* - 42 ans)


La note:  étoiles
La lutte et l'exil
Après avoir éliminé Barbe Bleue, le Prince Charmant entreprend de réunir cinq cent signatures afin de provoquer des élections anticipées à Fableville et de se porter candidat au poste de maire. Blanche-Neige de son côté se fait beaucoup de soucis: elle a de sombres prémonitions concernant sa grossesse et un célèbre personnage de conte de fée, que l'on croyait fait prisonnier par l'Adversaire, arrive jusqu'à Fableville pour demander refuge, mettant la petite communauté en émoi.

J'ai dit tout le bien que je pensais du tome 3 de la série Fable: le tome 4 est à l’avenant. La lutte contre les armées de l'Adversaire et la fuite des Fables du Pays Imaginaire sont évoquées dans deux retours en arrière très réussis, qui préparent bien à la suite des évènements. L’auteur s’inspire cette fois-ci de l'univers de Daniel Defoe et surtout fait rentrer sur la scène une des "stars" des contes de fée (dont je tairai le nom pour ne pas trop éventer l'effet de surprise), mais qui, comme d'habitude avec Bill Willingham, semble cacher quelques secrets inavouables.

L’incroyable univers de Fable, synthèse débridée des personnages et des thématiques de la littérature de l’imaginaire, continue donc à se déployer dans toute sa splendeur, tandis que James Jean, qui dessine les couvertures des chapitres structurant l'album, nous offre quelques illustrations magnifiques, comme celle introduisant l'histoire des Filles du grain d'orge.