Malraux Camus Sartre Bernanos - L'espoir des désespérés
de Emmanuel Mounier

critiqué par Obriansp2, le 15 février 2016
( - 48 ans)


La note:  étoiles
Moyen.
D'après le titre c'est trois essais sur Malraux, Camus, Sartre et Bernanos. Ils sont écrit à des dates différentes en 1948 et 1953. Le premier Malraux, son analyse me parait juste, il cite beaucoup de références et utilise beaucoup d'adjectifs. C'est mon certes et aussi redondant, autant d'adjectifs pour un seul être. Camus il le dépeint bien car doit l'apprécier, comme c'est des écrivains ancrés dans l'absurde, l'exercice est difficile de parler de parler de l'absurde sur tant de pages, il laisse beaucoup de références et beaucoup d'adjectifs. Sartre il ne l'aime pas il le cite à deux reprises. Quant à Bernanos, il le voit comme surréaliste chrétien face à l’absurde, une analyse intéressante.