Le nègre de Napoléon de Raymond Chabaud

Le nègre de Napoléon de Raymond Chabaud

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Histoire

Critiqué par Page , le 28 janvier 2016 (Rennes, Inscrit le 12 février 2015, 31 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 1 015 

Un nègre très pâle et pas seulement face au danger

Si dans un de ces jeux télévisés, on vous avait demandé quel est le général noir de Napoléon, vous auriez répondu ''Dumas" en pensant au père d’Alexandre. Eh bien non, Napoléon, qui n’appréciait guère du général Dumas (né à Saint-Domingue) l’esprit républicain et certaines réflexions sur sa campagne d’Égypte, mit ce dernier à la retraite en 1802 et le général Dumas mourut en 1806 sans avoir reçu une légion d’honneur qu’il ne se serait jamais vue attribuer de toute façon. Ceci dit le titre pose un problème, un métis n'est pas un noir et on a en concurrence avec Joseph Serrant le général Chablatte, qui est né à Saint-Domingue mais qui n'a servi Napoléon, d'ailleurs sans responsabilité de troupes combattante, que de 1805 à 1809.

Raymond Chabaud nous conte, avec sa biographie de Joseph Serrant, la vie d’un natif de la Martinique. C’est le fils d'un planteur Antoine Serrant et d'une mulâtresse (père blanc, mère noire) nommée Élisabeth. Pour ne pas gêner son ascension sociale il se fait passer pour créole de père et mères de race blanche, son physique le permet. Cela gâche un peu le plaisir, en fait ce "nègre" passait pour un blanc aux yeux de tous en métropole. Terminant une carrière militaire en 1825 après l’avoir commencée fin 1782 (il l’a interrompue entre novembre 1787 et janvier 1793), il a successivement servi Louis XVI, la République, Napoléon Ier, Louis XVIII. Il est en fait en disponibilité sous Charles X.

Fait prisonnier par les Anglais en 1794 en compagnie de Louis Delgrès, il commence sa découverte de l’Europe par un séjour forcé en Angleterre. Libéré en 1795 ses premiers combats, en tant que capitaine, sur le continent se font contre des chouans normands. Peu après il devient franc-maçon, ce qui pour le militaire de l’époque est une assurance-vie lorsque vous êtes faits prisonniers. Accomplir les signes de détresse vous vaut toujours l’attention d’un officier de l’armée ennemi ce qui vous permet dans un premier temps de ne pas perdre la vie et dans un second mouvement d’être mieux traité que les autres prisonniers qui ne sont pas frères trois points.

Il part combattre en Suisse et Italie à partir de 1798 et ensuite sous l’Empire on le retrouve en Dalmatie et en Russie. En Illyrie même si Raymond Chabaud ne le dit pas, il y a tout lieu de croire qu'il rencontra l’écrivain Charles Nodier bibliothécaire municipal et responsable du journal officiel de ces provinces dans la ville qui prendra pour nom Ljubljana.

Fait prisonnier à Vilnius en Lituanie, Joseph Serrant ne dit pas avoir usé de son statut de franc-maçon, ce qui est étonnant vu les assez bonnes conditions dans lesquelles il est traité et pouvant se déplacer librement dans la forteresse, mais peut-être omet-il de nous préciser qu'il a donné sa parole d'officier de ne pas s'évader et qu'il ne l'a pas respectée.

Son évasion est facile, il est vrai par contre que sa traversée à cheval de Vilnius à l’Elbe aurait été bien plus dangereuse s’il n’avait évité par calcul et chance les troupes étrangères et si l’Autriche était déjà entrée dans le conflit (ce qu'elle dit peu après son arrivée parmi les troupes françaises). Il vit le changement de camp des divisions saxonnes lors de la bataille de Leipzig et défendit la Savoie lorsque l’ennemi franchit en 1814 les frontières françaises acquises à la fin de la Révolution. En 1815 il se rallie à Napoléon revenu de l’île d’Elbe et il est placé en disponibilité, ce qui lui laisse croire qu’il va recevoir un commandement qui ne viendra jamais.

Le récit est bien mené par Raymond Chabaud et il est fort passionnant. On peut toutefois regretter un léger manque de contextualisation (ainsi très rares seront les lecteurs qui spontanément comprendront ceux que font les armées françaises en Suisse vers 1797) et une trop grande sobriété en matière de dates pour un livre d’histoire.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le nègre de Napoléon

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le nègre de Napoléon".