Passion et repentir
de W. Wilkie Collins

critiqué par Pierrequiroule, le 19 janvier 2016
(Paris - 39 ans)


La note:  étoiles
La voleuse de vie
Pendant la guerre de 1870, deux jeunes Anglaises se trouvent exposées aux bombardements à la frontière franco-prussienne. L'une voyage vers Londres pour rejoindre sa protectrice, l'autre est une infirmière au passé douteux. Et si leurs destins s'inversaient?

Dans ce roman plein de suspense, Wilkie Collins prouve une fois encore qu'il sait bâtir une intrigue captivante, basée sur des rebondissements, mais aussi sur les ressorts psychologiques de personnages. La substitution d'identité est un thème bien connu, mais toujours efficace par les situations intenses qu'il provoque. Autant le savoir, la question qui se pose au fil des pages n'est pas "qui est qui?", mais "comment réagiront-ils en apprenant que...?". Dans ces moments de crise, héros et anti-héros dévoilent leurs vrais visages.

Ce livre possède également une dimension polémique, hautement morale. AU nom des véritables valeurs chrétiennes, l'auteur plaide pour les déshérités, femmes et des enfants mis à l'écart par l'indifférence et l'hypocrisie de la société victorienne.

L'aspect sentimental, voire idéaliste, est quelque peu en décalage avec notre sensibilité actuelle. Mais c'est un roman agréable qui tient en haleine et offre au lecteur un vrai bon moment!