Oradour la douleur
de Rolande Causse, Georges Lemoine (Dessin)

critiqué par Chene, le 9 janvier 2016
(Tours - 47 ans)


La note:  étoiles
Le massacre des innocents
Le 10 juin 1944, la division SS Das Reich, rappelée en renfort pour le front de Normandie, s’arrête dans le petit village d’Oradour sur Glane dans le Limousin.
Oradour petite bourgade sans histoire et loin de la guerre sera entièrement détruit et les habitants assassinés.
Les SS ne se cantonneront pas à fusiller tous les hommes, ils poussèrent l’ignominie jusqu’à brûler toutes les femmes et les enfants dans l’église du village.
Tout comme d’autres commis à l’époque, ce crime atroce reste inexplicable.
Comment ces SS, qui étaient aussi des hommes, n’ont-ils pas réfléchi un moment et n’ont pas eu le recul nécessaire pour s’apercevoir qu’ils étaient en train de jeter un peu plus l’opprobre sur l’Allemagne et le nazisme ?
Justifiés par ce qui fut appelé « la guerre totale », ces massacres laissent songeur sur la bêtise humaine et l’embrigadement des âmes…
Ce livre pour enfants tente de raconter cette tragédie aux jeunes générations, à travers quelques portraits de victimes illustrés d’aquarelles.
Ces dessins presque effacés, nous laissent le sentiment d’entrevoir quelques fantômes du passé, sacrifiés sur l’autel de la folie humaine.