Injustice - Les Dieux sont parmi nous, tome 1
de Tom Taylor (Scénario), Collectif (Dessin), Mike S. Miller (Dessin), Jheremy Raapack (Dessin)

critiqué par Koolasuchus, le 11 juin 2018
(Laon - 30 ans)


La note:  étoiles
Les débuts d'un dictateur
Injustice : Les dieux sont parmi nous, est à l'origine un jeu vidéo mettant en scène les héros et vilains de l'univers de DC Comics. Un des points forts de ce jeu est notamment un scénario assez travaillé pour un jeu de combat et une intrigue assez prenante. Alors qu'ils combattaient un groupe de méchants, Batman et d'autres membres de la Ligue des justiciers se retrouvent téléportés dans un univers alternatif dans lequel Superman est devenu un dictateur suite à la mort de Lois Lane et la destruction de Metropolis à cause d'un plan machiavélique orchestré par le Joker cinq ans auparavant. Fou de douleur, Superman a tué le Joker et a ainsi fini par instaurer un nouvel ordre mondial qui a été accepté par la plupart des héros, mais également des méchant de cet univers, Batman étant désormais l'un des seuls à résister à cette tyrannie.

Comme le jeu a eu un certain succès, il a été décidé de réaliser un comics racontant les cinq années qui se sont écoulées entre la mort de Lois et la venue des héros de l'autre monde. Ce premier tome est donc centré sur comment la femme de Superman est décédée et Métropolis détruite ce qui mène par la suite à la décision du kryptonien de s'immiscer dans les conflits et de les arrêter, y compris ceux des Etats-Unis. Evidemment il va rencontrer une certaines résistance, de Batman tout d'abord qui juge que Superman n'a pas à imposer sa loi, mais également des gouvernements concernés par les ultimatums de la Ligue des Justiciers, notamment Atlantis, et d'une partie de l'opinion publique.

Ayant beaucoup aimé le jeu vidéo et notamment son scénario je me suis donc lancé dans cette série afin d'avoir l'histoire complète car plusieurs éléments intéressants dans le jeu méritaient bien plus d'explications. Ce premier volume s'en sort en tout cas plutôt convenablement et montre ainsi que Superman a quand même eu quelques difficultés avant de devenir le maitre du monde. Le récit est dans l'ensemble assez sombre, voire violent, même s'il y a quelques petites touches d'humour bien trouvées, en tout cas il est vraiment prenant et j'ai bien accroché. En ce qui concerne les personnages on croise essentiellement ceux que l'on va retrouver dans le jeu : Batman, Superman, Wonder Woman, Cyborg, Harley Queen... C'est normal certes, mais l'univers DC Comics étant assez étendu cela m'étonnerait beaucoup que la plupart des héros ou des méchants non présents dans le support vidéoludique restent tranquillement les bras croisés pendant que Superman impose sa loi. On peut également s'étonner que plusieurs héros suivent Superman sans broncher dans sa croisade comme Green Lantern, Flash ou bien Shazam mais il est encore plus surprenant de voir que la plus farouche supportrice est Wonder Woman et qu'elle en devient même encore plus dangereuse que Superman.

Le point qui m'a par contre un peu gêné est que plusieurs dessinateurs ont travaillé sur ce comics. Cela arrive souvent mais le souci c'est que le changement intervient régulièrement en plein milieu de chapitre et comme chaque dessinateur a un style qui lui est propre cela peut être assez déroutant et même si l'on finit par s'y faire cela reste quand même perturbant.

En tout cas je trouve que l'on part sur une bonne lancée et j'ai hâte de lire la suite. Certes je sais comment cela se finira car j'ai joué au jeu, mais même si je connais la destination, je pense que le voyage en vaut quand même la peine.