Architecture contemporaine mode d'emploi
de Gilles de Bure

critiqué par Veneziano, le 1 janvier 2016
(Paris - 39 ans)


La note:  étoiles
Un guide pratique fort utile
Les styles et influences abondent en architecture, se contredisent et se succèdent encore plus vite qu'en art contemporain. Aussi s'avère-t-il utile qu'un ouvrage synthétique les présente de manière pédagogique. Et c'est chose faite par ce livre.
Le modernisme, le post-modernisme, soit le retour au passé, l'influence de la haute technologie - ou "high teck" - , du baroque, le déconstructivisme, les murs végétaux, notamment, font chacun l'objet d'une double page avec deux colonnes d'explications, entourées de deux à quatre photographies d'illustrations.
Une partie, par la suite, est consacrée aux finalités, l'habitat collectif, les salles de musique, les musées. Une dernière, prospective, s'interroge sur les tendances possibles de demain.
En quasi-annexes, figurent des portraits de grands architectes contemporains, comme Jean Nouvel, Renzo Piano, Christian de Portzamparc, Richard Rodgers, Rudy Rucciotti, avec une page biographique et une seconde, photographique, représentant un bâtiment représentatif, et les grands styles architecturaux, présentés chacun en une demi-page, ce qui peut être complété par l'ouvrage pédagogique des éditions Hazan.

Ce livre, clair et concis, reste centré sur son objet, est conçu avec joliesse, montrant des bâtiment d'un degré de beauté fort diverse. Il est instructif, l'objectif est donc atteint. Connaître les rudiments des styles classiques est utile pour s'y atteler ; disons que cela aide.
Il est à recommander.
RÉEDITION REVUE ET CORRIGÉE 8 étoiles

Ce livre est en fait la réédition complétée, actualisée, et corrigée d’un livre précédent du même auteur (déjà critiqué ici : http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/41928) seule la couverture, le titre et le contenu ont légèrement changé.

Il s’agit toujours d’une sorte d’anthologie explicative de l’architecture moderne, avec pour méthode de classement : la « fonction » de l’œuvre, par usage et par style. Il nous présente surtout les créations architecturales par leur singularité, leur « unicité », leur contexte, leur différences et bien sûr… Leurs ressemblances! L'ouvrage est d'un schéma très clair et très facile d’accès, à la portée du simple profane en architecture, il se divise en trois parties distinctes et dix chapitres.

Dans la première partie, l’auteur commence par définir à quelle date on peut fixer le début de l’architecture contemporaine. Il propose comme « point de départ», le premier février 1977, soit l’inauguration du Centre Pompidou à Paris. Il nous parle ensuite des différents styles (High-tech, Minimaliste, Néobaroque…), de l’habitat collectif et des maisons d’hier, et d’aujourd’hui!.. Mais aussi p. ex. de l’architecture comme élément culturel partagé, avec les musées, les cités de la musique et autres salles d’opéra, les stades, etc…

Dans la deuxième partie et un seul chapitre, il nous présente dix « mouvements clés » réalisés par des architectes souvent très visionnaires pour leur époque, citons p. ex. « le paradoxe», illustré par le musée GUGGENHEIM de New York (USA) de l’architecte américain Frank Lloyd WRIGHT (1867-1959), ou encore « le silence » illustrée par l’Assemblée nationale de Dacca (Bangladesh), de l’architecte américain Louis KAHN (1901-1974)…

La troisième partie ne présente elle plus que 20 (au lieu de 30 dans l’édition précédente) « grands » architectes et leur « chef-d’œuvre », impossible de tous les citer ici, mais, comme toujours, ces « portraits » d’architectes, ne sont jamais aussi intéressants que lorsqu’ils nous présentent ceux que l’on n'a justement pas l’habitude de voir figurer dans ce genre d’ouvrages... Citons ici p. ex. : le français Patrick BOUCHAIN (*1945).

En annexe on trouvera un dictionnaire abrégé des styles d’architecture, la liste des lauréats aux plus grands prix d’architecture, les grands centres mondiaux ou voir de l’architecture, les mots-clés de l’architecture, et une Bibliographie sélective. Ce livre comporte toujours des informations que je qualifierais de «bizarres» ! P. ex. : Le "Philarmonie de Luxembourg" à Luxembourg-Ville de l’architecte français Christian De PORTZAMPAC (*1944), dont je ne comprends toujours pas en quoi et pourquoi M. De BURE, qualifie l’endroit où il se trouve, le plateau du Kirchberg, "d’ingrat" ?...

Cette édition-ci datant de 2015, certaines des informations présentées sont à présent exactes, ainsi P. ex. la "Philarmonie de l’Elbe" à Hambourg (Allemagne) des architectes suisses Jacques HERZOG (*1950) et Pierre De MEURON (*1950), est enfin terminée (début 2017!). Par contre d’autres sont à présent « datées », ainsi p. ex. malheureusement Mme. Zaha HADID (portrait à la Pg. 184), présentée comme un des plus grands architectes vivants… est décédée en mars 2016!

On attend donc avec impatience l’édition 2021, remise à jour…

Septularisen - Luxembourg - 50 ans - 16 janvier 2017