Françoise Sagan
de Myriam Thibault

critiqué par CC.RIDER, le 1 janvier 2016
( - 61 ans)


La note:  étoiles
Thibault aime Sagan
Passionnée de littérature, Myriam Thibault a découvert Françoise Sagan un peu par hasard à l'âge de douze ou treize ans. Dans la foulée, elle a lu toute l'oeuvre de l'auteure de « Bonjour Tristesse » et de « La chamade ». Passionnée par la petite musique si particulière de Sagan, elle se dit capable de reconnaître entre mille autres son style léger si personnel. Myriam Thibault trouve tout aussi géniale son œuvre théâtrale et estime que c'est elle qui l'a amenée à entrer elle aussi en écriture. Cerise sur le gâteau, elle a eu l'immense chance de pouvoir rencontrer Denis Westhoff, fils de l'écrivaine et photographe de son état.
A la lecture de ce court panégyrique de Françoise Sagan, le lecteur peut à juste titre se demander pourquoi les éditions « Nouvelles Lectures » ont publié ce genre de texte sans le moindre intérêt anecdotique ou littéraire et l'ont proposé en libre accès sur les plate-formes de distribution (encore heureux !). Myriam Thibault adore Sagan. Grand bien lui fasse. Des goûts et des couleurs on ne discutera pas. Mais on n'empêchera pas le lecteur de penser que cette charmante déclaration d'amour aurait aisément pu rester nichée au creux des pages de son journal intime.