Comment survivre avec une pierre à feu
de Joël Barral

critiqué par Vince92, le 29 mars 2016
(Zürich - 40 ans)


La note:  étoiles
Retour à la guerre du feu
Le feu, tout comme l’eau, est sans doute un des éléments essentiels qu’un individu cherchera à acquérir dans des situations anormales. Imaginons une randonnée qui tourne mal ou la nécessité d’évacuer son domicile par exemple. Dans de pareils cas, les besoins primaires vont tout de suite s’imposer à chacun et le feu peut permettre, comme le rappelle Joël Barral dans son petit guide, de couvrir plusieurs de ces besoins : Chaleur bien sûr (l’hypothermie va rapidement être d’une des préoccupations les plus prégnantes), cuisson des aliments, désinfection de l’eau, besoin de sécurité, réconfort psychologique, etc...
Or, le feu ne se trouve pas de façon naturelle, il est le plus souvent le résultat d’un processus que l’homme doit initier. Joël Barral détaille les conditions nécessaires à la présence d’un feu, il rappelle également la longue quête de l’homme pour s’approprier les techniques nécessaires à l’élaboration d’un feu et notamment la longue histoire de la pierre à feu.
La partie la plus intéressante (et la raison pour laquelle j’ai acheté et lu ce guide) est la partie pratique du guide, à savoir comment utiliser les pierres à feu qu’on trouve dans le commerce aujourd’hui, comment préparer le foyer et installer son bivouac autour du foyer. A ce titre, ce petit guide est tout à fait réussi, il permet ainsi de se familiariser avec les initiateurs naturels, comme l’amadouvier, ou l’écorce de bouleau, réputés les plus efficaces ou encore, le processus de départ d’un foyer digne de ce nom (confection d’un nid à braise, établir un réflecteur pour son bivouac).
Ce petit guide répond donc au cahier des charges, il permet de se familiariser avec cette technique ancestrale de la conception d’un foyer, il est malheureusement « pollué » par de long passages peu intéressants que l’auteur aurait été inspiré de remplacer par des illustrations plus nombreuses (schémas et photographies) toujours utiles dans ce genre d’ouvrage.
A noter que le livre est accompagné d’une pierre à feu qui me semble (bien qu’elle produit des étincelles tout à fait honorables) peu pratique. Le tube de la pierre me semble assez court et faire démarrer un feu avec cet outil me parait assez aléatoire. A essayer, de tout façon.