Poèmes géographiques
de Thierry Radière

critiqué par Nathafi, le 30 décembre 2015
(SAINT-SOUPLET - 52 ans)


La note:  étoiles
Voyage au long cours
D'abord, un titre, "Poèmes géographiques", qui intrigue...

Ensuite, une écriture fleuve, nous voici embarqués pour un voyage au long cours, à la découverte de vers qui n'en sont pas, libre à chacun(e) de trouver le rythme, de se laisser transporter au gré de ce voyage original. D'ailleurs, après avoir lu, relire quelques passages à haute voix, pour adopter la cadence, c'est encore mieux !

Elle, Fille des Landes, l'amour du soleil, la plage, les forêts...
Lui, plus au Nord, terre froide, les Ardennes, les hivers rigoureux mais la chaleur d'un foyer...

C'est dur parfois, réaliste, puis des passages sont doux et chauds, ça sent le Pin des Landes et la Cacasse à cul nu. Deux êtres qui se sont trouvés, se sont découverts, s'aiment et s'épaulent, au fil du temps. Le temps ? Passé, présent, puis "re-passé", c'est un voyage chaotique, comme dans un vieux train, à 30 km/h. Se dévoilent des souvenirs d'enfance, tantôt gais, tantôt douloureux, réalités brutales, la vie comme elle est, les choses simples, les blessures familiales, les échanges avec les anciens, le manque de..., les rires, la complicité.

Puis les souvenirs de leur vie à deux, les tracas quotidiens, les choses en partage, et ils n'ont pas fini leur périple, l'un guérissant l'autre au fil des ans et des évocations.

Enfin, un livre qui fait du bien, qui fait remonter à son tour au lecteur quelques réminiscences, ces souvenirs enfouis qui n'attendent qu'à rejaillir et apportent un certain bien-être, une forme de complicité avec les deux protagonistes qui parlent de vies communes à chacun, finalement...