Cailloux dans le ciel de Isaac Asimov

Cailloux dans le ciel de Isaac Asimov
(Pebble in the Sky)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Asimov, le 20 février 2004 (Corroy-le-Grand, Inscrit le 18 février 2004, 36 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (13 239ème position).
Visites : 3 428  (depuis Novembre 2007)

Cailloux dans le ciel

Ce livre d’Asimov est un très bon livre qui nous fait vivre une histoire trépidante et qui prend place de l’immense monde de Trantor qui a été décrit avec un immense talent par Asimov dans le cycle fondation. Il ne faut pas avoir lu le cycle pour comprendre cette histoire mais c’est toujours un plus d’avoir lu l’univers d’Asimov pour bien savourer cette nouvelle histoire.
Le sujet de ce roman est une histoire de voyage dans le temps
Joseph Schwartz, habitant de Chicago se retrouve soudain plongé dans un lointain futur.
À cette époque, la Terre n'est qu'une petite planète secondaire dans l'immense empire galactique de Trantor.
Joseph Schwartz avec son mental et ses connaissances du passé va jouer un rôle prépondérant et modifier les rapports de force qui existent entre les Terriens et les soldats de l'Empire

La présence d'un homme venu du passé va-t-elle modifier les rapports de force entre les Terriens et la garnison de soldats impériaux ?

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Intéressant et habile

8 étoiles

Critique de Cédelor (Paris, Inscrit le 5 février 2010, 47 ans) - 8 juin 2019

Après mon dernier gros bouquin lu, je me suis fait une pause avec un truc plus léger, qui a été « Cailloux dans le ciel » d’Isaac Asimov. C’est un auteur célèbre, mais je n’ai pas lu grand-chose de lui. Celui-ci, je l’avais dans ma bibliothèque, pris lors d’un point échange de livres, il y avait peut-être 2 ou 3 ans. Et voilà le moment venu de le lire !

Voyant que c’est une livre de SF des années 50, j’ai appréhendé de lire une histoire vieillotte aux éléments surannés. Que nenni, c’est du Isaac Asimov, autant dire pas n’importe qui ! Je dois dire que j’ai été agréablement surpris, non pas tant par la « modernité » de l’histoire, l’intrigue se révélant somme toute assez classique, mais par sa manière solide, fine et intelligente de son élaboration et de ses dialogues. Malgré soi, on se sent véritablement pris par cette histoire où la Terre n’est qu’une planète mineure et méprisée d’un immense empire galactique, Trantor, qu’on retrouve dans « Fondation », et où les terriens méditent une revanche contre cet orgueilleux empire qui les opprime. On prend plaisir à lire ce livre parce qu’il est intéressant et habile, et qu’il y a du suspense jusqu’au bout, tout en délivrant un message humaniste, principalement contre le racisme et l’obscurantisme religieux. Tout à fait admirable, même s’il ne doit s’agir que d’une œuvre mineure dans l’univers créé par Asimov. C’est une lecture, pas obligatoire à faire, mais qui, si elle est engagée, restera sans regrets, vous pouvez me faire confiance !

Un bon roman du cycle de l'Empire Galactique d'Asimov

8 étoiles

Critique de JEANLEBLEU (Orange, Inscrit le 6 mars 2005, 51 ans) - 16 mai 2015

Un bon roman de SF des années cinquante faisant partie de la trilogie de l'Empire Galactique (3 romans totalement indépendants tant par les personnages, les lieux que par leur époque, et dont le seul point commun est de décrire différentes étapes du développement de l'Empire Galactique : "Cailloux dans le ciel", "Les courants de l’Espace" et "Tyrann (ou poussière d'étoiles)").
Cette trilogie fait le lien entre le cycle des robots et le cycle de Fondation.
"Cailloux dans le ciel" développe une bonne histoire bien ciselée avec des sujets toujours d'actualité tournant autour du racisme, des préjugés et de la tolérance. Ici, c'est l'Empire Galactique qui fait montre de mépris et d’ostracisme envers les terriens ce qui entraîne une partie de ceux-ci à se radicaliser et à essayer d'exterminer l'Empire.
Comme d'habitude avec Asimov, l'intrigue ne manque pas de finesse ni de de cohérence. De plus, le "bon docteur" fait un bon usage des développements futurs de la science (même si le côté "technologique", qu'Asimov n'approfondit d'ailleurs jamais dans ses romans, date un peu, ce qui importe chez Asimov ce sont les grands développements scientifiques, pas les "gadgets"). Le seul petit défaut (usuel chez Asimov) c'est le développement psychologique pas assez approfondi des personnages.

Entre cailloux et pierre ponce...

6 étoiles

Critique de Benson01 (, Inscrit le 26 mai 2012, 22 ans) - 21 juillet 2012

Commençons par le commencement : au tout début du livre, un terrien nommé Schwartz se retrouve soudainement de l’époque moderne (enfin la nôtre quoi) à l’année 827 de l’ère galactique. Bon, je suis conscient qu’il fallait bien quelque chose pour faire une bonne histoire mais quand même, ça m’a rappelé un peu la saga H2G2, quand le héros se retrouve de la préhistoire à l’époque moderne en plein milieu d’un match de cricket… Ca m’a laissé cette impression d’absurde…
Par la suite, tout devient plus intéressant car, en effet, Schwartz a 62 ans et dans le monde où il se trouve, on donne la mort aux plus de 60 ans pour éviter la surpopulation et tout le tralala.
Mais au-delà de tout ça, cailloux dans le ciel est un livre qui traite de la différence et du racisme car, en 827 E.G., les Terriens sont des pestiférés en quelque sorte. Le thème général du roman est donc un thème sensible qu’il est impossible d’ignorer.
Ce roman possède aussi de bons personnages, dont une terrienne et un archéologue sirien (de Sirius) follement amoureux l’un de l’autre à l’union impossible car, terrien est égal pestiféré de l’Empire galactique, mais, je vous rassure, tout finit bien pour eux.
Bref, l’histoire est bien et le thème principal encore mieux mais j’ai trouvé l’écriture d’Asimov assez ennuyeuse sur le coup ce qui ne m’a pas trop accroché ni trop enthousiasmé.
Voilà pourquoi mon avis est mitigé.

Un nouvel opus réussi

8 étoiles

Critique de Loic3544 (Liffré (35), Inscrit le 1 décembre 2007, 41 ans) - 17 décembre 2009

Après "Les courants de l'espace" et "Tyrann", voici le 3e roman de la trilogie trantorienne de Asimov.
Partant du déplacement temporel d'un Terrien d'aujourd'hui dans un futur très lointain, Asimov traite à nouveau l'un de ses thèmes favoris : l'acceptation de la différence. Ici, plus que dans l'homme du passé, c'est le "racisme" qui oppose les Terriens aux habitants des autres planètes de la Galaxie qui sert de support à la réflexion de Asimov. Malgré le fait qu'il joue avec un thème (Trantor) et une réflexion (l'Autre) qui sont souvent au coeur de ses livres, Asimov nous tient en haleine grâce à une histoire bien écrite (comme toujours) et pleine de suspense. Nous emmenant sur des pistes de réflexion telles que l'extrémisme ou l'obscurantisme (surtout quand il est soutenu par les élites), Asimov réussit une nouvelle fois à lier une histoire agréable à lire et une réflexion sur notre monde. Réflexion pour le moins pertinente, puisque 50 ans après, elle fait toujours écho à notre monde.
Une lecture courte que je conseille vivement.

Forums: Cailloux dans le ciel

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Cailloux dans le ciel".