Paris : Coffret 3 livres : Toits de Paris ; Jardins de Paris ; Paris
de Jean-Pierre Le Dantec, Carl Norac, Yves Simon, Fabrice Moireau (Dessin)

critiqué par Radetsky, le 26 décembre 2015
(Massieu - 74 ans)


La note:  étoiles
Mémoire vive
Aux amoureux de Paris, qu'ils soient Parisiens de naissance, d'adoption, de passage, qu'ils soient exilés volontaires ou non, ou encore des rêveurs lointains que leurs lectures ont alimentés en visions imparfaites ou trop bien construites de cette ville, que d'autres enfin se morfondent dans une lointaine retraite par peur de devoir affronter la réalité souvent hideuse, prétentieuse, mégalomane, d'édiles et autres "décideurs" des outrages infligés à Paris par leurs sales pattes, à tous ce livre est dédié.

La délicatesse de l'aquarelle et de ses jeux de lumière sied aux rêveries, aux aperçus, aux coups d'oeil tendres, de ceux que l'amant glisse vers sa belle. Les ombres sont un voile pudique ou attirant vers ces longues perspectives que les toits offrent, ou encore les jardins, enfin les coins de rues et les façades d'un autre temps...car la "modernité" ne se profile qu'en ombre, en profils suggérés, en "nota bene", histoire de montrer que même le kitsch ou les années folles d'après 1918 n'avaient pas encore procédé aux viols successifs accomplis dès les Trente Glorieuses (pour qui ?).

Joie du regard, pincement au coeur, on n'échappe ni à l'une ni à l'autre, car bien sûr tel peintre, tel écrivain, tel évènement tragique, glorieux ou tissé par l'ordinaire des jours, évoqués au fil des réflexions accompagnant chaque aquarelle, transmettent les pulsations de la vie à chaque pierre, à chaque arbre, à chaque angle.
Les Parisiens verront autrement ce devant quoi ils sont passés mille fois sans s'émouvoir, les autres devineront qu'une clef leur est offerte vers le coeur de la ville.

Si on ne vous l'offre pas, contrairement à ce qui m'est arrivé, offrez-le vous !