Empire of the Dead
de George A. Romero (Scénario), Alex Maleev (Dessin)

critiqué par Antihuman, le 23 décembre 2015
(Paris - 34 ans)


La note:  étoiles
La femme Xavier est la seule chance...
Rares sont ces produits grand-public qui font fonctionner l'activité intellectuelle sans être juste des machines à fric pour bourrins, et "Empire of the Dead" est de ceux-là: cette oeuvre dont George A. Romero, le vrai père des morts-vivants, en est l'auteur, est beaucoup moins naive que Walking Dead, cette série savonneuse pour débiles légers cabalistes, et surtout, apporte enfin un point de vue réaliste de ce que pourrait donner un monde envahi par les zombies.

On adorera dedans le seul protagoniste vraiment humain bien qu'entre la vie et la mort sinon entre le bien et le mal, Xavier; et aussi cette mauvaise blague qui fait que New York City est à présent dirigé par de mauvais vampires. Puissamment corrosive, l'histoire de "Empire of the Dead" donne donc une bonne leçon et cultive le mystère - chose que bien peu peuvent se permettre ! Bref, enfin un grain de sable jeté dans une parfaite machine qui ne fonctionne que trop pour les $.

Pour ma part je ne suis que trop impatient de découvrir le tome 2 de cette série qui redore superbement entre autre le blason d'un auteur qui s'était perdu depuis un moment à cause de mauvais films, et même s'il n'y a pas à l'intérieur de ce comic des sabres lasers ou des super-héros torturés, le graphisme de cet Alex Maleev est de toute façon un modèle du genre.

Un vrai chef d'oeuvre, on vous dit.