Cul nul
de Baraou (Scénario), Fanny Dalle-Rive (Dessin)

critiqué par Pucksimberg, le 5 décembre 2015
(Toulon - 37 ans)


La note:  étoiles
"La face cachée du sexe, celle dont on ne parle jamais, par crainte du ridicule"
Ces courtes histoires permettent d'évoquer les tracas quotidiens en matière de sexe et de séduction. La quatrième de couverture est explicite : "Drague lourde, panne, maladresse, râteau, incompatibilité d'humeur ou d'odeur, fiasco et embarras en tout genre ..." Les dessins permettent d'évoquer certaines situations empreintes de vérité et de justesse, mais peu évoquées en littérature ou en bande dessinée.

L'idée est sympathique et originale. Les dessins naïfs, en noir et blanc, permettent de visualiser la scène sans entrer dans les détails. Ce sont en fait des instantanés, qui semblent recueillis de nombreuses confidences tant ils sonnent juste. Evidemment le lecteur se reconnaît dans certaines situations, mais tout ceci reste bien inégal. Certaines histoires font franchement sourire, mais elles sont nettement minoritaires. Certaines sont simplement un constat, c'est tout. Le livre se lit vite, l'idée est plutôt bonne, mais il manque ce petit quelque chose qui aurait pu emballer le lecteur.

Cela reste sympathique, fait passer du bon temps, mais cela ne convainc pas complètement.