Plus de morts que de vivants
de Guillaume Guéraud

critiqué par Cecezi, le 15 novembre 2015
(Bourg-en-Bresse - 37 ans)


La note:  étoiles
Tout ça pour ça...
Rien ne va plus au collège Rosa Parks, où les uns après les autres, les élèves meurent de façon brutale et... originale !! Explosions, bains de viscère, décomposition... J'insiste là dessus puisque finalement ce roman ce résume à ça. C'est un peu léger comme intrigue. Beaucoup de complaisance dans la violence. Autant les quelques premières pages surprennent, mais elle ne conduisent à rien d'autre. L'écriture est bourrée de tics (accumulations de 3 adjectifs reliés par des guillemets...).
Allégorie ? De pas grand chose (le nom du collège et le virus en forme de croix, c'est pas grand chose).