Meurtres à la pause-déjeuner de Viola Veloce

Meurtres à la pause-déjeuner de Viola Veloce
(Omidici in pausa pranzo)

Catégorie(s) : Littérature => Européenne non-francophone , Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Hcdahlem, le 10 novembre 2015 (Inscrit le 9 novembre 2015, 60 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 5 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 3 étoiles (46 475ème position).
Visites : 1 243 

Meurtres à la pause-déjeuner

Voilà un polar désopilant qui vous plonge dans le monde des grandes entreprises, vous fait voyager du côté de Milan et vous propose un agréable moment de lecture. Que demander de plus ?
Une intrigue qui tienne la route et un de sociologie qui ne soit pas rébarbative, mais mette en avant quelques travers de nos sociétés contemporaines. Rassurons d’emblée le lecteur un peu rebuté à l’idée de se plonger dans un livre né sur internet et dont le style n’est pas le point fort : tout y est à tel point que même les quelques traits un peu caricaturaux passent sans que l’on se rende vraiment compte de la taille des ficelles.
Mais il est temps de faire la connaissance de Francesca, employée du service Planification et Contrôle d’une grande entreprise milanaise, qui ne va pas tarder à devenir pour les médias « l'entreprise homicide ». Car le cadavre que découvre Francesca dans les toilettes en revenant de sa pause-déjeuner (si vous cherchez quelques recettes de cuisine italienne, le roman pourra aussi vous servir) n’est qu’une première victime du service.
Bientôt la psychose s’installe, car un second, puis un troisième meurtre viennent fragiliser l’entreprise ainsi que les relations entre collègues.
Dès lors, on va suivre la façon dont chacun essaie de vivre avec ce drame. Les cadres dirigeants d’un côté, les employés de l’autre. Sans oublier le PDG et les représentants syndicaux.
On s’amuse beaucoup au fil de l’enquête. D’autant que les parents de Francesca essaient de profiter de l’occasion afin de caser leur fille (la mère) ou de la couver encore davantage (le père). La scène du speed-dating est aussi hilarante que, par exemple, celle durant laquelle la police mène les interrogatoires et essaie de comprendre ce que font à longueur de journée les responsables et employés du service Planification et Contrôle.
Bien entendu, on ne dévoilera pas ici la suite des investigations et la résolution de l’énigme. Disons simplement que tous ceux qui, comme moi, ont l’habitude des grandes entreprises, devraient parfaitement «visualiser» ce récit. Du reste, on se réjouit de voir ce que le cinéma pourrait faire de ce roman, puisqu’un producteur est déjà sur les rangs.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

ô dingos, ô bureaux...

4 étoiles

Critique de Jfp (La Selle en Hermoy (Loiret), Inscrit le 21 juin 2009, 71 ans) - 8 juillet 2017

Un meurtre est commis dans le service "Planification et Contrôle" d'une société milanaise dont on ignore les tenants et les aboutissants, sauf qu'elle disposait d'un centre d'appel qui vient d'être délocalisé. Mais peu importe, car l'histoire se déroule dans une ambiance typiquement "bureauesque" comme il en existe sans doute dans toutes les grandes capitales économiques. Le meurtre se transformera rapidement en un véritable jeu de massacre en direction des employés et dirigeants les moins "méritants", tous gravitant de près ou de loin autour de la pauvre Francesca, la narratrice, qui n'en peut plus de devoir expliquer aux enquêteurs qu'elle n'a aucune relation avec les victimes. On s'attend à un bon petit polar à la "Miss Marple", où une personne que l'on croit insignifiante va finir par damer le pion aux plus fins limiers. Hélas, il n'en est rien, l'histoire se traînant entre les nombreux protagonistes, héroïne comprise, qui ne nous montrent que leurs côtés les plus ridicules. On se croirait dans une "commedia dell'arte" où masques et bouffons rivalisent de fourberie et d'imbécillité. Plein de petites notations, se voulant drôles, sur tout ce qui pimente la vie de bureau, "Meurtres à la pause-déjeuner" plaira (ou au contraire déplaira) à celles et ceux qui la vivent au quotidien, mais laissera indifférents les autres…

Forums: Meurtres à la pause-déjeuner

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Meurtres à la pause-déjeuner".