Violent Cases
de Neil Gaiman (Scénario), Dave McKean (Dessin)

critiqué par Lolita, le 8 novembre 2015
(Bormes les mimosas - 31 ans)


La note:  étoiles
Roman graphique ou comics ?
Violent cases est un roman graphique paru en 1992 (édition française), fruit de la collaboration de Gaiman et Mc Kean.

Il retrace un épisode de l'enfance du narrateur, on y reconnaît d'ailleurs aisément sous ses traits Gaiman, lorsqu'il avait 5-6 ans et qu'un malheureux accident domestique le conduisit dans les mains d'un vieil ostéopathe, ayant côtoyé Al Capone. Le praticien va alors se confier à lui.
Cette aventure met en évidence la réminiscence des souvenirs traumatiques vécus par les enfants.

Pourtant, ce récit d'intériorisation, servi par le duo Gaiman-McKean, où il est question de souvenirs enfouis, de mémoires et de métamorphoses m'a laissée de marbre.
J'y ai vu un comic brouillon, une collaboration qui m'a parue inaboutie et bien souvent inaccessible.
La surcharge graphique, propre à McKean, est tout simplement aveuglante.

A mon sens, une oeuvre à réserver aux amateurs du duo.