Ludwig van Beethoven
de Élisabeth Brisson

critiqué par Falgo, le 3 novembre 2015
(Lauris - 78 ans)


La note:  étoiles
Beethoven au quotidien
Elisabeth Brisson réussit ici une sorte d'exploit, si l'on se rapporte à l'abondante littérature qui entoure et tente de cerner la personnalité de ce génie. Elle mêle très efficacement le parcours musical de Beethoven (avec un rapide et scrupuleux compte-rendu des oeuvres) à sa vie quotidienne. En effet, et cela joue un rôle dans son évolution, il se bat avec beaucoup de monde: ses difficultés financières, ses pianos, ses éditeurs, ses mécènes, les femmes qu"il côtoie, celles qu'il aime, la censure, son neveu Karl et son ex belle-soeur, les maladies, etc. Utilisant un style simple, fait de phrases courtes et d'un vocabulaire compréhensible, Elisabeth Brisson ne tente pas d'ajouter une autre analyse pénétrante à celles déjà publiées par nombre de musicologues et de philosophes. Elle fait vivre Beethoven au jour le jour, mettant en exergue autant les oeuvres un peu oubliées, mais qui ont joué un rôle important dan sa vie publique, que les chefs d'oeuvre plus connus. Le livre constitue ainsi une bonne découverte de ce génie musical, mettant en particulier en exergue le clivage entre son destin musical et ses sentiments affectifs. Cependant il importe certainement d'aller un peu plus loin pour acquérir un début de compréhension du génie dont il faut surtout beaucoup écouter la musique.