Trop vite ! Pourquoi nous sommes prisonniers du court terme
de Jean-Louis Servan-Schreiber, Xavier Gorce (Dessin)

critiqué par Bafie, le 30 octobre 2015
( - 55 ans)


La note:  étoiles
Ralentis....
Un livre qui interroge nos rapports au temps.

Sur le plan individuel, je crois que ce livre m’aide à amorcer une réflexion qui n’a que trop tardé (je ne fais décidément pas partie de la tribu trop vite)

Au niveau politique trop vite rime avec déresponsabilisation, clientélisme, électoralisme.

Sur le plan environnemental, trop vite semble rimer avec trop tard…

N’oubliez pas vos petites pilules, cette lecture peut s’avérer dégrisante.