L'enfant derrière la fenêtre
de Anne-Gaëlle Féjoz, Dani Torrent (Dessin)

critiqué par Bluewitch, le 26 octobre 2015
(Quelque part sous les étoiles, entre Bruxelles et Charleroi - 38 ans)


La note:  étoiles
Où l'on parle d'un autisme jamais nommé.
Pour le lecteur adulte qui ne le saurait pas avant de découvrir cet album, il apparaît très vite que le thème qui en est le cœur est l'autisme. Pour l'enfant lecteur, ce sera la peur - de l'autre, du monde et de ses bruits, de l'inconnu. De la différence, également.

Quand on parle d'autisme, l'enfant et ses troubles sont souvent distanciés, décrits, observés - parce que complexes à comprendre. Ici, c'est le petit garçon lui-même qui est au centre de son histoire, qui se raconte, qui dit pourquoi il a construit cette "cabane" protectrice autour de lui, ne laissant qu'une petite fenêtre pour garder un œil sur le monde extérieur. Qui parle de ses terreurs, de ce qui le rassure, de ce long chemin qu'est son propre apprivoisement.

Avec beaucoup de poésie, de luminosité, de respect et... assez peu de clichés, l'auteur comme l'illustrateur parviennent à passer le message en toute délicatesse. Ils nichent dans le merveilleux un univers qui semble si éloigné du nôtre, mais sans aucune caricature, juste une sensibilité toute simple qui aide à créer le contact, à comprendre. Et même en dehors du thème des troubles autistiques (qui ne sera jamais clairement nommé et c'est tant mieux), l'album tient suffisamment la route pour que tout enfant puisse y projeter soit ses propres inquiétudes du monde et de l'autre, soit apprendre la tolérance et l'envie de tendre la main aux plus craintifs de ses congénères...

Une belle et touchante découverte.